Plein écran
© belga

Nouvelle bataille linguistique dans les communes à facilités

Élections communalesDeux communes à facilités de la périphérie bruxelloise, Linkebeek et Drogenbos, ont décidé de suivre l'exemple de Wezembeek-Oppem et d'envoyer leurs propres convocations électorales pour le scrutin communal du 14 octobre prochain, établies dans la langue choisie par chaque électeur, contrairement à celles envoyées uniquement en néerlandais par le gouverneur du Brabant flamand, Lode De Witte, a-t-on appris mardi.

  1. Nouveau conflit linguistique en périphérie bruxelloise
    Communales 2018

    Nouveau conflit linguisti­que en périphérie bruxelloi­se

    Selon la RTBF, les bourgmestres des six communes à facilités de la périphérie ont adressé un courrier à la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA), lui demandant de revenir sur sa décision d'adresser les convocations électorales à tous les habitants de leurs communes en néerlandais, qu'ils soient néerlandophones ou francophones. Cette démarche se ferait via le gouverneur de la province de Brabant flamand. Pour les bourgmestres, ce procédé est contraire à un arrêt du Conseil d'Etat sur la langue des documents administratifs à envoyer à ces habitants. Interrogée mardi par l'agence Belga, la ministre a indiqué qu'elle ne comptait pas changer son fusil d'épaule.
  1. Les déhanchés endiablés d'Anthony Hopkins, 83 ans
    Play

    Les déhanchés endiablés d'Anthony Hopkins, 83 ans

    12:12
  2. Un parapente se pose entre deux piscines sur le toit d'un immeuble de 22 étages
    Play

    Un parapente se pose entre deux piscines sur le toit d'un immeuble de 22 étages

    11:48