Plein écran
© photo_news

Nouvelle manifestation contre la venue de Shimon Peres à Bruxelles

Une centaine de personnes, membres ou sympathisants d'associations pro-palestiniennes, ont manifesté mardi soir à Bruxelles contre la visite en Belgique du président israélien, le travailliste Shimon Peres, pour dénoncer la colonisation des territoires occupés et le gel des négociations de paix par l'Etat hébreu, a constaté l'agence BELGA.

Ces manifestants répondaient à l'appel d'associations pro-palestiniennes alors que M. Peres participait à une séance académique à l'Académie royale de Belgique, située à deux pas de la résidence de fonction du Premier ministre Elio Di Rupo, au premier jour d'une visite à Bruxelles.

Cette conférence était organisée par le Centre de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB), le Forum der joodse organisaties et l'ambassade d'Israël en Belgique, en présence du vice-Premier ministre belge chargé des Pensions, Alexander De Croo (Open Vld), remplaçant au pied levé son nouvel homologue Pieter De Crem (CD&V).

Les autre participants étaient le recteur de l'ULB, Didier Viviers, et le secrétaire perpétuel de l'Académie royale, l'ancien ministre francophone Hervé Hasquin.

Plusieurs mouvements militants pour une paix juste et durable au Moyen-Orient avaient souhaité marquer leur opposition à cette réception en l'honneur du chef de l'Etat israélien à l'appel d'une série d'organisations de gauche, dont le Comac (le mouvement de jeunes du Parti des Travailleurs de Belgique (PTB).

Mais ils n'étaient au final qu'une centaine de personnes, selon des sources de la police de Bruxelles, interrogées par l'agence Belga.

Plusieurs organisations avaient demandé au ministre et au recteur d'annuler leur participation à cette conférence.

M. Peres, 89 ans, devait rencontrer mercredi à 16h45 le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, avant son départ pour la France, selon le programme fourni par l'ambassade d'Israël.