Plein écran
© epa

Obama accueilli par des manifestations à Bruxelles

VideoA l'occasion de la visite du président américain Barack Obama à Bruxelles et du Sommet Union européenne - Etats-Unis de mercredi, Amnesty international Belgique a organisé une action, mardi, à 11h30, devant les instances européennes à Bruxelles. L'ONG demande à ce que les droits humains soient placés au cœur des discussions.

Des détenus de Guantanamo avec un sac noir sur la tête ont marché en rond devant le rond-point Schuman. Par cette action, Amnesty International Belgique souligne que plus de quatre ans après l'annonce de la fermeture de Guantanamo, le centre de détention compte encore quelque 150 détenus.

"Rien n'est fait"
Philippe Hensmans, directeur d'Amnesty International Belgique, critique également le manque de transparence dans l'utilisation des drones. "Les drones sont un moyen de mener la politique que l'on veut, où on veut comme on veut, sans aucun contrôle. Barack Obama a promis un meilleur contrôle démocratique dans un discours au mois de mai, mais rien n'est encore fait. Des civils innocents sont touchés. C'est ce que l'on appelle les fameux dommages collatéraux. Nous pensons que l'Union européenne devrait insister sur la nécessité d'un contrôle car si les américains peuvent le faire, qu'est-ce qui empêche demain le Pakistan, la Chine ou la Russie de faire la même chose ? "

L'ONG ajoute que les Etats-Unis sont toujours dans le top 5 des pays qui condamnent le plus à la peine de mort et s'inquiète de la volonté de recourir à la peine de mort au niveau fédéral.

Bombe nucléaire en chocolat pour Barack
Plusieurs organisations pour la paix - la CNAPD, Vrede vzw, Vredesactie et Pax Christi Vlaanderen - ont mené mardi une action symbolique contre les armes nucléaires devant le cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo. Ils lui ont remis une bombe nucléaire en chocolat afin qu'il l'offre au président américain Barack Obama, qui sera présent en Belgique mardi et mercredi.

Les organisations souhaitent qu'Elio Di Rupo inscrive l'élimination des armes nucléaires de Kleine Brogel à l'agenda du gouvernement. Elle demandent également au président américain de retirer les armes nucléaires américaines présentes en Europe. "Cela fait plus de cinquante ans que des armes nucléaires sont en Belgique", ont indiqué les organisations. "Elles sont inutiles, chères et dangereuses."