Plein écran
© Facebook

Osama Krayem également inculpé pour les attentats de Paris

Osama Krayem, le deuxième terroriste présumé de l'attentat à la station de métro Maelbeek, a été inculpé pour les attentats à Paris, a indiqué mardi le parquet fédéral, confirmant une information de la VRT. Le Suédois de 23 ans avait déjà été inculpé pour les attentats de Bruxelles.

Osama Krayem, qui utilisait également la fausse identité de Naïm Al Ahmed, a été récupéré par Salah Abdeslam le 3 octobre à Ulm (Allemagne). Il a été formellement identifié comme l'homme en compagnie de Khalid El Bakraoui dans le métro bruxellois le jour des attentats. Il était aussi présent dans le complexe City 2 lors de l'achat des sacs qui servirent lors des attentats.

Le Suédois, ancien combattant en Syrie, a reconnu qu'il était censé se faire exploser, vraisemblablement à un endroit différent de Khalid El Bakraoui. Il a finalement renoncé et s'est débarrassé de son sac à dos contenant des explosifs. Sa cible, ainsi que le lieu où se trouve le sac, demeurent inconnus.

Des traces d'Osama Krayem ont été retrouvées à de nombreux endroits utilisés par les terroristes pour préparer les attentats de Paris et Bruxelles. Le parquet fédéral donnera davantage de détails dans un communiqué mercredi.

  1. Incident raciste entre un policier et un passager dans un train Bruxelles-Liège: “Si ça ne vous plaît pas, retournez à Kinshasa”
    Play

    Incident raciste entre un policier et un passager dans un train Bruxel­les-Liè­ge: “Si ça ne vous plaît pas, retournez à Kinshasa”

    Un incident raciste a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 octobre dans un train reliant Bruxelles à Liège. Une vidéo de l’altercation a été postée sur Twitter. On y entend très clairement un agent de la police des chemins de fer (c’est comme ça que l’homme se présente) dire à Joshua, un passager noir de nationalité belge, de “retourner à Kinshasa” si la façon de fonctionner en Belgique ne lui plaît pas. Il le répète plusieurs fois. Il finit par prendre une photo de Joshua, sans le prévenir, et précise: “C’est pour ma collection personnelle”. Joshua a réagi sur son compte Instagram @batgame dans la foulée de l’incident. Il dit “ne rien attendre” de personne mais constate que ce qui a été dit n’est pas normal. Nous l’avons contacté. Il nous donne sa version de l’histoire.
  2. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.