Pas de problème pour le Barça, catastrophe pour le Bayern

VideoLe Barça a passé une soirée (presque) tranquille contre Lyon. Sur du velours au repos grâce à deux buts d'avance, les Catalans ont douté l'espace de quelques minutes après la réduction du score lyonnaise avant de dérouler (5-1). Messi a planté un doublé. Mané aussi. L'attaquant sénégalais a largement contribué à la jolie qualification acquise par Liverpool sur le terrain du Bayern (1-3). Direction les quarts de finale pour les Reds et les Barcelonais.

La soirée

Plein écran
© epa
Plein écran
© afp
Plein écran
© ap
Plein écran
© ap

Inexistant. Le Bayern est complètement passé à côté de son huitième de finale retour. Après un nul blanc acquis sur le terrain de Liverpool, les Munichois sont apparus paralysés devant leurs supporters. Incapables de se montrer dangereux et enchaînant les approximations techniques ils n'ont jamais donné l'impression de pouvoir revendiquer mieux qu'une défaite et une élimination précoce.

Le but égalisateur venu de nulle part et signé Matip contre son camp n'a même pas eu le don de galvaniser les troupes bavaroises. Un off-day total et une sortie sans gloire. Dans l'autre camp, le match parfait. Une mise en place impeccable, une gestion tranquille et un réalisme presque insolent symbolisé par un excellent Mané, auteur d'un doublé. Les Reds ne pouvaient rêver d'une plus belle soirée à l'Allianz Arena. 

Mission accomplie aussi pour le Barça qui a logiquement évincé Lyon et Jason Denayer, seul Belge de la soirée à apparaître dans le onze de base de son équipe. Aligné au coeur d'une défense à trois, le Diable Rouge a connu une soirée compliquée et a notamment offert un penalty (justifié?) aux Catalans transformé par... une panenka de Messi. Coutinho s'est ensuite chargé de faire 2-0 sur une passe de Luis Suarez. La suite, une promenade pour le Barça? Presque. Tousart a relancé le suspense peu avant l'heure de jeu. Une (petite) indécision qui a duré vingt minutes avant que Messi n'enterre définitivement les espoirs français. Les Catalans ont ensuite déroulé avec des buts de Gérard Piqué  et Ousmane Dembele pour se garantir une douzième qualification consécutive pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.

L'homme de la soirée

Plein écran
© afp
Plein écran
© epa

Lionel Messi
On aurait pu choisir Sadio Mané, qui a inscrit deux buts et fait vivre une très mauvaise soirée à la défense munichoise. On a finalement opté pour Lionel Messi. Encore? Oui. Désolé. Mais on ne pouvait pas ne pas évoquer les statistiques affolantes de l'Argentin. Le quintuple Ballon d'Or a disputé 61 matches de Ligue des Champions au Camp Nou et inscrit... 62 buts devant ses supporters.

Il enchaîne  une onzième saison d'affilée avec au moins 35 buts marqués toutes compétitions confondues et dépasse Iniesta au nombre de matches joués pour le Barça en C1, avec 131 apparitions.

Le fait marquant

Plein écran
© epa

La sortie précoce du Bayern
La chute d'un géant était programmée  à l'Allianz Arena! A eux deux, le Bayern et Liverpool pesaient dix Ligues des champions (cinq chacun). La dernière du Bayern remonte à 2013. Les Bavarois manqueront les quarts de finale pour la première fois depuis 2011. 

Pour le Bayern, la chute est très rude. Les dirigeants ne l'avaient pas caché: c'est à la réussite en Ligue des champions qu'ils voulaient mesurer celle de leur saison. "Tout se joue là", avait avoué avant le match le directeur sportif Hasan Salihamidzic. Reste la Bundesliga, où Munich est en tête à égalité de points avec Dortmund. Mais après six titres nationaux consécutifs, le goût de la victoire est forcément émoussé.

La statistique

Le tweet