Plein écran
© photo_news

Plus de 2.000 personnes ont manifesté contre le TTIP

bruxellesA l'appel de l'alliance D19-20, une manifestation de plus de 3.000 personnes selon les organisateurs et 2.000 selon la police a eu lieu, vendredi entre 09h30 et 12h30, dans le quartier européen, contre les politiques d'austérité et le Traité de libre-échange transatlantique TTIP. Aucun incident n'a été signalé. La circulation a été perturbée autour du rond-point Schuman et sur le trajet de la manifestation. Les tracteurs ont été reconduits vers le ring sous l'escorte des motards de la police fédérale.

Plein écran
© epa
Plein écran
© epa
Plein écran
© epa

Dès 09h30, le groupe principal situé avenue de la Joyeuse entrée est parti rejoindre les manifestants du barrage installé avenue de Cortenbergh. Ils ont ensuite rallié ensemble la rue d'Archimède, où les tracteurs bloquaient la circulation. Le cortège unifié a démarré vers 10h00. Il est passé à hauteur de la station de métro Maelbeek et par la rue Belliard, avant de retourner avenue de la Joyeuse entrée. Trois tracteurs se sont garés, en soutien, devant l'occupation de Food Drink Europe, avenue des Nerviens.

"Bien que le sommet européen était déjà fini, la mobilisation a été très forte", estime Sébastien, un des organisateurs. "Cela montre que la lutte contre le TTIP s'enracine chez les citoyens. On appelle les gens à se mobiliser pour la journée mondiale contre le TTIP qui aura lieu le 18 avril prochain."

Un des agriculteurs à l'initiative de l'alliance D19-20, Luc Hollands, venu en tracteur de Fourons, dénonce l'ouverture du marché aux Etats-Unis au travers du TTIP. "Pour les agriculteurs, cela signifie que l'on va vers un nivellement par le bas, sous peine de ne plus être concurrentiels. Les prix chutent. Le jour où les multinationales auront le monopole, elles gèreront les prix comme bon leur semble. En Wallonie, il ne reste déjà presque plus de laiteries indépendantes."

Plein écran
© epa
Plein écran
© epa
Plein écran
© epa