Bart Devriese s'est rendu au Japon. Prix du billet d'avion aller-retour: 265 euros par personne.
Plein écran
Bart Devriese s'est rendu au Japon. Prix du billet d'avion aller-retour: 265 euros par personne. © http://www2.bertsgoedkopevliegtickets.be/

Pour vous, il trouve des billets d'avion bon marché: "5€ pour Barcelone, aucun souci"

Bart Devriese habite à Bruges. Son hobby favori? À votre place, il fouille chaque jour sur internet pour trouver des billets d'avion bon marché. "Les erreurs sur les prix indiqués des billets d'avion sont rares mais il y en a plus souvent que vous ne pouvez l'imaginer", explique-t-il au Nieuwsblad.

"Tout a commencé en décembre 2015 quand je suis tombé par hasard sur des billets d'avion peu coûteux vers le Japon", rembobine Bart Devriese dans Het Nieuwsblad. "Pour 265 euros par personne aller-retour, nous pouvions aller à Tokyo. On a immédiatement réservé. Il s'agissait visiblement d'une erreur sur le prix indiqué. Mais les compagnies aériennes fonctionnent comme les supermarchés: vous achetez au prix indiqué".

"Il a parfois des erreurs"
Comment expliquer ces erreurs? "Les prix évoluent constamment grâce aux systèmes automatiques, comme c'est le cas pour les prix des carburants. Il y a parfois des erreurs et elles restent en ligne durant une période limitée", ajoute le Brugeois.

250 euros pour le Canada
En 2016, Bart Devriese a réservé un vol vers le Canada pour 250 euros. "Sans oublier qu'il y avait une assurance annulation de 30 euros incluse dans le prix", ajoute-t-il avec humour. "J'ai créé mon propre site. Tout le monde peut s'inscrire et être informé des meilleurs tarifs. Il ne faut pas avoir peur des spams, j'envoie au maximum huit deals par mois."

Voici son site

  1. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.
  2. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.