Plein écran
© belga

Pozuelo: "Le contrat qu'on me proposait à Al-Ahli pesait vraiment très lourd"

Le capitaine espagnol du Racing Genk Alejandro Pozuelo, 27 ans, qui faisait l'objet d'un très vif intérêt de la part du club saoudien Al-Ahli, a finalement décidé de rester jusqu'à la fin de la saison en Jupiler Pro League. "Notamment parce que je me plais bien à Genk, et que je dois beaucoup à ce club", a-t-il expliqué mercredi en conférence de presse, visiblement soulagé d'avoir pris sa décision deux jours avant le derby à Saint-Trond.

"Le contrat qu'on me proposait là-bas pesait vraiment très lourd", a avoué Pozuelo à cette occasion. "De quoi perturber votre sommeil pendant plusieurs nuits, compte tenu de la difficulté de prendre une décision. On retourne le problème dans tous les sens dans sa tête, au lieu de s'endormir sereinement. Finalement je pense quand même avoir fait le bon choix. Mais c'est ma femme qui la première, a dit que ce serait sans doute mieux de rester. Parce  qu'il pourrait se passer quelque chose d'important pour Genk, au terme de cette saison. Ce qui était aussi, et est d'ailleurs toujours, mon sentiment. Ce n'était donc peut-être pas le bon moment pour partir..."

Al-Ahli était pourtant prêt à payer sans rechigner les huit millions mentionnés dans la clause de départ du contrat de Pozuelo, et à lui allouer un salaire annuel de trois millions pendant deux ans. Il a demandé un temps de réflexion, pour finalement repousser l'offre, et renoncer au pactole. Un choix sportif qui peut se comprendre, vu que Genk est en tête du championnat, et qualifié pour les seizièmes de finale de l'Europa League, où il affrontera un adversaire à sa portée, en l'occurrence le Slavia Prague.

Nuits blanches pour De Conde
Le directeur sportif Dimitri De Condé qui ne semble pas regretter de voir Genk passer à côté de huit millions, s'est au contraire déclaré ravi de la décision du meneur de jeu espagnol.

"Moi aussi j'ai passé des nuits blanches à me ronger les sangs", avoue-t-il. "A son âge il était normal qu'Alejandro réfléchisse sérieusement à cette très lucrative proposition. Mais au final c'est le sport qui a gagné. Notre capitaine a laissé parler son coeur, et donné la priorité à l'ambition sportive. Tant mieux pour nous, pour les supporters, et pour le championnat."

Arrivé à Genk en provenance du Rayo Vallecano en août 2015, Pozuelo est sous contrat à la Luminus Arena jusqu'à l'été 2021. Il sera ce mercredi soir à Puers, un des favoris lors de l'élection du Soulier d'Or 2018.

  1. Gouvernement ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communication d’Ecolo?
    Analyse

    Gouverne­ment ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communica­ti­on d’Ecolo?

    Un gouvernement wallon minoritaire PS-Ecolo appuyé par des représentants du monde associatif, est-ce vraiment possible? Que renferme exactement la notion de société civile? Comment cette majorité originale pourrait-elle être mise sur pied et est-elle réellement “plus démocratique”? Quels sont les (dés)intérêts des différents partis? Le MR, qui n’a pas été consulté pour la formation d’une coalition, a-t-il des raisons de se sentir floué? Tentative de réponses avec le politologue de l’ULB, Pascal Delwit.
  2. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.