Plein écran

Quatre relayeuses... en argent

Oliviar Borlée, Hanne Marien, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert, c'est dans cet ordre que les relayeuses du 4x100m se sont passées le témoin pour aller chercher une historique médaille, la première de ces jeux Olympiques pour la délégation belge. Les Belges ont décroché l'argent avec à la clé un nouveau record de Belgique en 42.54.

Un exploit retentissant pour l'athlétisme belge, un après la médaille de bronze conquise à Osaka au Japon lors des championnats du monde, à l'issue d'un scénario aux étranges ressemblances.

32 ans après Van Damme
Elles l'ont fait ! Le relais 4x100m féminin belge est monté sur le
podium des jeux Olympiques. Et sur la 2e marche, s'il-vous-plaît,
offrant à l'athlétisme belge sa 11e médaille, 32 ans après Ivo Van
Damme, en argent sur le 800 et le 1500m et Karel Lismont en bronze sur le marathon aux jeux de 1976 à Montréal. Elles offrent aussi à l'athlétisme féminin sa toute première médaille olympique.

En demi-finales déjà jeudi, les Belges avaient posé les jalons de leur
exploit. Victorieuses de leur série en 45.92, alors leur meilleur temps de la saison et alors le troisième temps belge de l'histoire, Borlée, Marien, Ouedraogo et Gevaert avaient signé le 3-ème temps des finalistes, mais avaient, si besoin était, engrangé un maximum de confiance. Elles s'étaient surtout rassurées et définitivement convaincues de leurs possibilités.

Le conte de fée de ces quatres filles en argent ressemble comme deux gouttes d'eau à l'exceptionnelle aventure des Mondiaux d'Osaka au Japon. A croire que l'Asie leur porte bonheur.

Avec un chrono de 42.85 en série sur la piste japonaise en demi-finales, les relayeuses avaient claqué un 42.75 en finale le 1er septembre pour décrocher la médaille de bronze avec ce qui était alors le nouveau record de Belgique battu vendredi dans la capitale chinoise. Et comme à Pékin, Kim Gevaert, après une 5e place sur le 100m à Osaka, avait décidé de laisser tomber le 200m pour lequel elle avait rejoint les demi-finales afin de se consacrer uniquement au 4x100m. C'est la même décision que la Louvaniste a prise aux jeux après un départ manqué en demi-finale du 100m qui lui coûtait une finale olympique et faisait ressurgir ses appréhensions au niveau de ses tendons d'Achille.

Gevaert a tout axé sur le relais
Déclarant forfait sur le 200m, elle axait tout sur son relais. Une fois encore, la meilleure spriteuse belge de l'histoire aura eu raison, elle qui va mettre un terme à son exceptionnelle carrière à l'issue de cette saison estivale.

Kim Gevaert aura tout connu pour boucler son fantastique chemin sportif par une médaille olympique alors qu'elle a fêté ses 30 ans en Chine le 5 août dernier.

Kim Gevaert a reçu deux fois le Trophée national du Mérite sportif en 2006 avec Tia Hellebaut et en 2007, l'an dernier, avec ce fabuleux relais 4x100m.

Devant le Nigéria
Un relais qui lui vaut de monter vendredi sur le podium des jeux
Olympiques avec Olivia Borlée, Hanna Marien et Elodie Ouedraogo derrière la Russie (42.31), mais devant le Nigéria (43.04), profitant aussi de l'élimination de la Jamaïque, grande favorite de l'épreuve, qui manquait son deuxième relais. Le passage du relais, parfait, et l'entente entre les quatre relayeuses auront justement été les clés des succès belges à l'échelon mondial. (belga)