Plein écran
Kim De Gelder, aujourd'hui âgé de 30 ans, a été condamné en 2013 à la perpétuité pour le meurtre de quatre personnes, dont deux bébés. © belga

Quel avenir pour Kim De Gelder?

Condamné à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de quatre personnes, dont deux bébés, à Termonde en 2009, Kim De Gelder devrait prochainement être interné, affirme son avocat Jaak Haentjens à Het Laatste Nieuws. "Pourquoi est-ce un problème?" Sinon, il peut demander sa libération dans 5 ans."

Direction l'internement pour Kim De Gelder? C'est en tout cas ce qu'affirme son avocat, Jaak Haentjens, sur base d'un rapport demandé par la justice et réalisé par quatre experts indépendants. Leur conclusion? Le meurtrier, aujourd'hui âgé de 30 ans, est schizophrène.

Deux professeurs d'université et deux psychiatres ont ainsi étudié le comportement du tueur condamné à la perpétuité pendant plus d'un an. Sur base de leur rapport, la chambre de protection sociale doit maintenant décider si De Gelder doit être interné ou non après dix ans de prison.

Schizophrène, De Gelder?
Selon les experts, De Gelder est clairement schizophrène, déclare son avocat. "Le rapport n'est pas encore finalisé, car le procureur général a posé quelques questions supplémentaires aux experts. "Mais il ne s'agit que de clarifications. Rien qui puisse renverser la décision", assure le conseil de Kim De Gelder.

Le 23 janvier 2009, armé d'un couteau, Kim De Gelder s'est introduit dans une crèche du centre-ville de Termonde et y a tué deux bébés de moins d'un an et une puéricultrice de 54 ans. Une dizaine d'autres enfants seront également blessés. Ce triple meurtre fait suite à l'assassinat d'une septuagénaire par De Gelder quelques jours plus tôt, le 16 janvier à Vrasene (Beveren).

"Lors de son procès, on a longtemps cherché un motif pour ces faits horribles. Mais son seul motif était qu'il était et est toujours gravement malade. D'ailleurs, son état s'est même aggravé ces dernières années", s'inquiète Jaak Haentjens. 

"Son internement serait plus sûr pour la société"
Si Kim De Gelder n'est pas interné, il peut être libéré dans cinq ans, selon son avocat. En effet, De Gelder a déjà purgé près de dix ans de prison et pourra donc demander une libération anticipée dans cinq ans. Mais l'internement semble être l'option la plus probable, ce que son avocat préconise d'ailleurs depuis le début. "Cette solution est plus sûre pour la société", dit-il.

"Son état s'est tellement détérioré ces dernières années que je doute que des améliorations soient possibles", conclut Jaak Haentjens.

Plein écran
Jaak Haentjens, l'avocat de Kim De Gelder (ici à droite). © photo_news