Plein écran
© photo_news

"Raciste, misogyne, homophobe": la pétition qui dézingue Alain Delon

C'est la première polémique du Festival de Cannes. On vous le disait ici: Alain Delon sera honoré sur la Croisette. Et ça ne plaît pas à tout le monde. Une pétition a été lancée par une organisation américaine de défense des femmes pour que cette remise de prix soit annulée.

La pétition détaille: "Alain Delon a affirmé que les couples homosexuels ne devraient pas avoir le droit d'adopter des enfants et que les femmes pouvaient être giflées. Il a exprimé sa sympathie pour les mouvements d'extrême droite en France et son intérêt pour l'arrêt de l'immigration dans son pays. Ce n'est pas surprenant qu'il soit dans le top 10 des célébrités les plus détestées de France."

Pour Margherita B, qui a déposé la pétition, Alain Delon est "raciste, homophobe et misogyne". 16.500 personnes avaient déjà signé la pétition lundi soir.

Lors de la première conférence de presse cannoise lundi après-midi, Thierry Frémaux, délégué général du festival, a défendu l'acteur, affirmant qu'il avait "le droit de penser ce qu'il pense". Il estime que c'est "compliqué de juger avec les lunettes d'aujourd'hui des choses qui se sont passées et dites il y a quelques années".

L'année passée, Alain Delon avait reconnu s'être "souvent mal comporté avec les femmes". "Une gifle, c'est machiste? Alors oui, j'ai dû être machiste." En 2013, Alain-Fabien Delon avait accusé son père d'avoir été violent avec sa mère, Rosalie van Breemen.

  1. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.
  2. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.