Plein écran

"Sarko est le Domenech du pouvoir"

Christophe Alévêque n'a pas pour habitude de mâcher ses mots, et le prouve une fois encore dans un entretien accordé au magazine Evene dans le cadre de son spectacle "Super rebelle... et candidat libre".

Alévêque y parle de Sarkozy, ce "pantin" qu'il ne porte pas dans son coeur. Et de le comparer à l'ancien entraîneur de l'équipe de France: "Sarkozy est le Domenech du pouvoir: il attire toutes les emmerdes, il détourne l'attention et on passe à côté des vrais problèmes", explique-t-il pour résumer le mandat du candidat à sa "réinvestiture".

Si l'attaque ne plaira pas au candidat de droite (ni à Raymond Domenech d'ailleurs... ), François Hollande n'est pas épargné non plus. "A force d'éviter de dire des bêtises, on ne l'a pas entendu pendant trois semaines, ce qui est un peu embêtant pour un candidat", ironise l'humoriste.

Mais rien d'étonnant pour un artiste qui, sur scène comme à la ville, soutient l'abstention et le vote nul. Pas un hasard non plus si son spectacle est à l'affiche jusqu'au soir du deuxième tour de la présidentielle française. Christophe Alévêque se fera donc - peut-être - enfin des amis politiques et sportifs à une prochaine occasion, dans un prochain spectacle. Ou dans une autre vie.

  1. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.