"Si tu gentrifies notre quartier, on brisera tes vitres"

Saint-GillesL'arrivée d'un nouvel établissement près de la Porte de Hal à Saint-Gilles semble poser des problèmes à certains habitués du quartier. Le gérant du Hall Café a reçu des menaces à travers un écrit accroché à ses volets. "Si tu gentrifies notre quartier avec ton bar, on brisera tes vitres". A lire dans Het Laatste Nieuws.

Le message envoyé à Christos, le patron de l'établissement qui doit ouvrir à la fin du mois de septembre, est clair. "Il y a trois semaines, j'ai reçu deux menaces identiques, imprimées sur un papier", raconte-t-il. "Quelqu'un l'a collé sur mes volets pour me faire peur. Mais je ne me laisse pas intimider par ces actes lâches. Je ne savais même pas ce que "gentrification" voulait dire et j'ai dû regarder sur internet".

La gentrification est la transformation d'un quartier grâce à des projets tendances, qui fait disparaître peu à peu la classe populaire pour une classe plus aisée. "Mais ce n'est absolument pas mon but", se défend Christos. "Je veux simplement ouvrir un nouveau bar."

Les caméras de surveillance de l'établissement ont filmé un homme suspect, qui a collé les fameuses menaces. "On voit un homme, dissimulé sous une casquette, venir coller les papiers vers 9h du matin. Il a ensuite pris la direction de la Porte de Hal. Apparemment, d'autres cafés du quartier des Marolles auraient également été victimes de ses agissements." HLN n'a pas pu confirmer ces dires.

La police de la zone Bruxelles-Ouest a tout de même été avertie. La police de Saint-Gilles va aussi mener l'enquête. "Mais ce n'est que le début. Qui est l'auteur? D'autres bars ont-ils été touchés? Quel est le mobile? Ce sont encore des interrogations", précise la porte-parole du parquet Ine Van Wymersch.