Plein écran
© photo_news

Terriblement déçu, Ribéry a quitté la cérémonie précipitamment

Franck Ribéry est le grand perdant du Ballon d'Or. Le Français avait pourtant largement remporté le scrutin auprès des journalistes mais le nouveau système de votes l'a pénalisé. Déçu, il a quitté Zürich sans accorder la moindre interview.

Plein écran
© epa
Plein écran
© photo_news

Franck Ribéry avait confié qu'il serait déçu s'il n'avait pas le Ballon d'Or. Le Français n'avait pas menti, car il est parti de Zürich sur la pointe des pieds. La version officielle dit qu'une voiture l'attendait pour rentrer très vite à Munich mais difficile de ne pas interpréter ce départ comme un aveu de grande frustration. "Il est triste et déçu", a avoué Jupp Heynckes, son ancien coach au Bayern.

Si l'ancien système de votes était toujours d'actualité, l'ailier français aurait largement remporté la mise. Les 173 journalistes l'ont en effet plebiscité, devant Ronaldo et Messi. Et largement, puisqu'il a obtenu 524 points (33,6% des suffrages) contre 399 pour CR7 (25,6%) et 365 pour Messi (23,4%). Mais depuis 2009, la formule a changé puisque les sélectionneurs et capitaines ont désormais leur mot à dire. Une situation qui rappelle celle vécue par Wesley Sneijder en 2010.

Les votes des journalistes
  1ère place 2e place 3e place Total points
Franck Ribéry 80 34 22 524
Cristiano Ronaldo 48 40 32 399
Lionel Messi 30 61 29 365
 
Franck va prendre une putain de revanche à la Coupe du Monde
Basile Boli

Le Bayern vole à son secours
Pour le Bayern Munich, la pillule a du mal à passer. Parce que Ribéry a tout gagné avec son club en 2013 et que son palmarès est largement en sa faveur. "C'est un vote démocratique. Il faut le reconnaitre et le respecter. Mais pour nous, Franck est le meilleur", a confié Mathias Sammer, le directeur sportif du Bayern Munich sur le site du club. "Il a tout gagné et tout fait pour ça. Mais d'autres ont décidé. Il a encore quelques belles années devant lui et peut encore gagner."

Gérard Houiller, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, a lui aussi défendu son compatriote, dans les colonnes de L'Equipe. "Il doit se dire qu'il appartient à la galaxie des très grands joueurs. Finir troisième derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, cela signifie qu'il a lui aussi touché les étoiles."

Basile Boli, lui, tenait des propos un peu plus violents. "Je ne sais pas si le résultat me plaît, mais ce qui est certain, c'est que Franck le méritait autant que Ronaldo. Mais je suis convaincu qu'il va s'en remettre très vite. Et qu'il va même prendre une putain de revanche lors de la Coupe du Monde 2014", a lancé l'ex-international français.

Ce qui est sûr, c'est que Ribéry fait désormais partie de la catégorie des grands oubliés du Ballon d'Or, comme Henry, Sneijder, Raul, Iniesta, Xavi et d'autres...

Plein écran
© reuters

Ribéry: "Content que ce soit terminé"
Ce n'est que mardi, sur le site du quotidien Bild, que "Kaiser Franck" a donné ses impressions.

"Evidemment que j'aurais aimé gagner. Mais ça va. Nous, les joueurs du Bayern, à commencer par moi, on est tout simplement fiers d'avoir été présents ici", a-t-il déclaré au site du quotidien allemand à grand tirage. "Je suis content que tout cela soit terminé."

"Qu'est ce que j'aurais pu faire de plus que de tout gagner avec le Bayern ? (...) Je ne suis pas égoïste, ce titre n'est pas mon objectif. Je préfère tout gagner avec le Bayern et devenir champion du monde. C'est ça qui compte", a encore expliqué l'international français, âgé de 30 ans.

  1. La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”
    Play

    La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”

    “On commence à être assez en colère, parce qu’on est toujours seuls”, déplore Delphine Godart, la mère de Simon Gautier, le Français disparu depuis une chute lors d'une randonnée en Italie voilà huit jours. Le jeune homme de 27 ans a lancé un appel au secours le 9 août, affirmant s’être cassé les deux jambes mais sans pouvoir donner sa localisation exacte. Depuis lors, les autorités n’ont pas déployé les grands moyens pour le retrouver.
  1. Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connaissait sa voiture par cœur”

    Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connais­sait sa voiture par cœur”

    Alors que la commune de Wijnegem (province d’Anvers) vient d’obtenir la promesse de voir installer un dispositif de contrôle de trajet sur la “route de la mort”, deux frères y ont été victimes d'un crash d’une extrême violence ce vendredi. La Porsche 911 turbo de Pedro, 44 ans, et Gaby, 39 ans, a été littéralement sectionnée lors de l’impact contre un arbre. L’aîné lutte pour sa vie sur son lit d’hôpital tandis que le cadet a été tué sur le coup. Ensemble, ils avaient une affaire de voiture de luxe d’occasion. “Oui, ils aimaient les voitures puissantes, mais ils les connaissaient de A à Z”.
  2. Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Ce samedi, RTL-TVI diffusait le cinquième épisode de Pékin Express dans lequel les candidats ont poursuivi leur découverte du Costa Rica. Après avoir été sauvés de l’élimination la semaine dernière, Mounir et Lydia ont repris le départ de la course avec un handicap de taille. Le fameux panneau voiture interdite a également fait son retour, au grand désespoir des binômes, qui se sont tous battus pour décrocher un merveilleux bonus: la visite d’un parc naturel uniquement accessible en avion. 7sur7 revient sur les moments forts de cet épisode.
  3. L’augmentation de la température des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    L’augmentation de la températu­re des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    Le 20 juin, une première estimation du nombre de saumons quinnats dans le fleuve Yukon, relayée par Radio-Canada, avait été déclarée “prometteuse” par Holly Carroll, biologiste du Département des Pêches et de la Chasse en Alaska. Les saumons effectuent en cette saison leur migration depuis les eaux de la mer de Béring vers leurs zones de frai en Alaska et au Yukon. Loin des chiffres enregistrés dans les années 1990, les populations actuelles sont néanmoins en légère hausse ces dernières années.