Toute la famille se régale de mini pizzas, avec version adaptée aux petits et aux grands

You & LidlRien de tel que les mini pizzas pour un moment convivial en famille. Les 'vieux' se préparent une version au chorizo & roquette, les enfants avec du salami et de l'ananas. Et tout le monde est content!

Ingrédients (pour 4 personnes)

Pour la pâte (sinon, pâte à pizza prête à l'emploi):
mélange pour pain blanc
huile d'olive
origan séché

Version parents:
425 ml de tomates pelées
2 échalotes, émincées
100 g de chorizo piquant, en rondelles
1 poivron jaune, en lanières
150 g de ricotta
40 g de roquette
poivre

Version kids:
100 g de salami, en rondelles
120 g d'ananas en boîte, en morceaux
1 boule de mozzarella, en morceaux
poignée de feuilles de basilic

Instructions

1. Préparez la pâte à pain comme indiqué sur l'emballage. Préchauffez le four à 180°C. Divisez la pâte en 8 portions. Saupoudrez chaque portion de farine et abaissez-la. Arrosez d'huile d'olive et saupoudrez d'origan. Placez la pâte sur une plaque tapissée de papier cuisson et enfournez pendant 15 minutes.
2. Faites revenir l'échalote dans de l'huile d'olive. Quand elle est translucide, ajoutez les tomates concassées et faites mijoter 10 minutes à petit feu.
3.
- Version parents: Recouvrez chaque pizza de sauce tomate. Garnissez de chorizo, poivrons et ricotta. Assaisonnez de poivre et enfournez pendant 10 minutes. Décorez de roquette.
- Version kids: Tartinez chaque pizza de sauce tomate. Garnissez de salami et d'ananas et recouvrez le tout de tranches de mozzarella. Enfournez pendant 10 minutes. Décorez de feuilles de basilic. 

Envie de recevoir les recettes et les articles You à table chaque vendredi dans ta boîte mail? Inscris-toi à notre newsletter!

  1. Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Réuni sur la côte, à Bredene, dans le cadre du festival ManiFiesta, le PTB a une nouvelle fois revendiqué dimanche la nécessité de mener une "politique de rupture" pour redonner du sens aux citoyens et repousser les extrêmes à droite, le racisme et le séparatisme. Mais à les entendre, les partis traditionnels n'ont toujours pas entendu le message de l'électeur le 26 mai dernier. Demandeur d'un vaste plan de réinvestissement public de 10 milliards d'euros, le PTB fustige notamment l'opération de privatisation des actifs de Nethys. "C'est ce genre de pratiques que nous reprochons aux dirigeants du parti socialiste. C'est une des raisons principales de notre rupture des négociations avec le PS pour un nouveau gouvernement wallon", a indiqué le président Peter Mertens.