Plein écran
© getty

Trump reconnaît la souveraineté d'Israël sur le Golan

Le président américain Donald Trump a signé lundi à la Maison Blanche, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le décret reconnaissant officiellement la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan.

En pleine campagne électorale dans son pays, M. Netanyahu a déclaré qu'Israël "ne renoncerait jamais" à la majeure partie du Golan syrien conquis par l'Etat hébreu lors de la guerre des Six Jours en 1967, avant de l'annexer en 1981. Une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

"Aujourd'hui, pour la première fois en 52 ans", depuis l'occupation d'une partie de ce plateau stratégique syrien par l'Etat hébreu, "avec le Premier ministre Netanyahu à ses côtés, le président des Etats-Unis va formellement reconnaître la souveraineté d'Israël sur le Golan", a déclaré le vice-président des États-Unis, Mike Pence, à la réunion annuelle de l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac), puissant lobby pro-israélien.