Plein écran
© reuters

Un couple belge agressé par des migrants à Calais: "Une expérience traumatisante"

Un couple originaire d'Ostende a connu une drôle de mésaventure jeudi sur l'autoroute à Calais. Bram et Gael ont été pris à partie par des migrants. Ils s'en sont tirés indemnes mais sont traumatisés par les faits. Leur voiture a été fortement endommagée. A lire dans Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp

Les deux jeunes gens venaient de signer l'acte pour l'achat d'un terrain et avaient décidé d'aller fêter ça à la côté française. Bloqués dans un embouteillage à hauteur de Calais, ils ont été pris pour cible par des migrants déchaînés, qui ont surgi de nulle part.

"Le trafic était à l'arrêt. Devant nous, il y avait un poids-lourd et l'autre bande était obstruée par la police. Tout à coup, des dizaines de réfugiés ont surgi des buissons sur notre droite. Ils se sont mis à caillasser les véhicules et à frapper avec des branches. C'était le chaos total", expliquent-ils.

"Une expérience traumatisante"
Tout à coup, le groupe s'est précipité dans leur direction et l'un d'entre eux s'est mis à frapper sur le toit et les portières de la voiture avec une grande branche. "Nous étions pris au piège comme des rats. Nous ne pouvions pas démarrer avec cette foule de personnes. Nous nous sentions impuissants et terrorisés. Heureusement, les enfants n'étaient pas là car c'est une expérience très traumatisante", prolongent-ils.

Finalement, Bram et Gael sont parvenus à prendre la fuite et se sont rendus à la gendarmerie. Là-bas, on leur a conseillé de porter plainte. "Pour cela, il fallait aller dans le centre de Calais, ce que nous n'avions pas envie de faire vu les circonstances", reconnaît Bram.

"Du vandalisme pur"
Toujours sous le choc, le couple a annulé sa virée dans le nord de la France et est retourné en Belgique. "Nous nous étions imaginés autrement notre escapade à la mer".

La Renault Trafic du couple est sérieusement cabossée. Un rétroviseur a également été endommagé. "Ma voiture n'a qu'un an. Heureusement, je dispose d'une Omnium. La situation à Calais est très grave. Il n'est plus question de gens qui désirent rejoindre l'Angleterre. C'est du vandalisme pur", conclut le couple flamand.

Plein écran
© reuters