Plein écran
© reuters

Un flashmob à Bruxelles contre le sommet de l'OTAN

Une centaine de personnes ont participé dimanche à Bruxelles à un flashmob contre le sommet de l'OTAN qui a débuté dimanche à Chicago. Les participants entendaient dénoncer la "politique guerrière de l'OTAN et le fait que seuls 28 états membres occidentaux décideront lors de ce sommet des orientations géo - stratégiques mondiales". Par leur action, ils ont souhaité replacer sur l'échiquier les populations des pays qui ne participent pas au sommet.

Plein écran
© afp
Plein écran
© belga

Les manifestants se sont rassemblés vers 13h00 sur les marches de la Bourse. Munis d'une centaine de drapeaux des pays qui ne participent pas au sommet de l'OTAN, ils ont voulu rappeler que "sous le prétexte fallacieux de défendre les droits de l'homme, l'OTAN menace, détruit et humilie les plus faibles.""L'OTAN est une machine de guerre qui entend diriger le monde par le conflit militaire. Elle répond aux problèmes sociaux-économiques et écologiques par des moyens militaires au lieu de résoudre les causes profondes: le pillage du tiers-monde, les rapports commerciaux inégaux qui entrainent la pauvreté, etc", selon Mario Franssen, porte-parole du mouvement Intal qui organisait l'événement. "Nous réclamons une prise en compte de l'opinion publique mondiale dont les intérêts sont bafoués au nom de quelques multinationales. Nous demandons des solutions pacifiques et une réelle politique de développement."

Plein écran
© belga