Le ton est monté entre Philippe Latteur, tête de liste du parti Islam à Woluwe-Saint-Lambert, et une internaute.
Plein écran
Le ton est monté entre Philippe Latteur, tête de liste du parti Islam à Woluwe-Saint-Lambert, et une internaute. © Facebook Philippe Lateur

Un membre du parti Islam dérape sur Facebook: "Je t'égorge comme un mouton halal"

Woluwe-Saint-LambertAmélie Pans, tête de liste MR aux élections communales de Woluwe-Saint-Lambert, a porté plainte contre son homologue du parti Islam, Philippe Latteur, qui avait menacé de mort une internaute sur la page Facebook du parti libéral.

Tout a commencé au début du mois de juillet sur la page Facebook du MR de Woluwe-Saint-Lambert. Après avoir appris l'intention du parti Islam de présenter une liste dans la commune pour le scrutin du 14 octobre, le MR saint-lambertien a publié un message dans lequel il appelle à une "union sacrée" dans la commune "pour assurer un cordon sanitaire solide et imperméable" autour du parti Islam. (Lire la suite ci-dessous).

Menaces en public et en privé
Une internaute a réagi directement: "Si la charia débarque, il sera le premier lapidé !!!", écrit-elle en parlant, sans le nommer, de Philippe Latteur, tête de liste du parti Islam. Un message qui serait probablement passé inaperçu si le principal intéressé ne l'avait pas vu dimanche dernier.

Philippe Latteur a en effet réagi au quart de tour, menaçant notamment l'internaute de "l'égorger comme un mouton halal." Le MR est intervenu en rappelant que "la liberté d'expression est de mise mais les menaces physiques sont inacceptables." Les commentaires précédents ont été effacés mais Philippe Latteur a poursuivi ses menaces en message privé. "Je vais venir te lapider (...)" a-t-il envoyé à l'internaute anonyme.

Plein écran
© Capture d'écran

Des messages écrits "sans conviction"
L'homme a expliqué à nos confrères de la RTBF avoir écrit ces messages "sans conviction" et avoir "répondu à la hauteur du message" de l'internaute qu'il a menacée.

Lundi, Amélie Pans, la tête de liste MR à Woluwe-Saint-Lambert, a décidé de porter plainte contre Philippe Latteur pour menaces de mort. Celle-ci sera examinée prochainement par le parquet de Bruxelles.

Le parti Islam, bien que marginal, a suscité la polémique en avril après avoir réaffirmé son intention d'instaurer la charia (la loi islamique) en Belgique, et, entre autres, de séparer les hommes et les femmes dans les transports en commun. Son co-fondateur Redouane Ahrouch s'était fait ensuite remarquer sur un plateau de télévision en refusant de regarder une chroniqueuse. Depuis, il a été licencié par la Stib au sein de laquelle il travaillait comme chauffeur de bus.

Le parti Islam bientôt interdit?
Après DéFI, le MR, le cdH et le PS vont déposer chacun début septembre une proposition de loi visant à interdire les partis liberticides de se présenter aux élections, indique Le Soir. En théorie, une telle interdiction nécessite une modification de la Constitution. Le cdH estime néanmoins qu'une simple loi est suffisante. Quoiqu'il en soit, le parti Islam pourra bel et bien présenter des listes le 14 octobre prochain.