Plein écran
© reuters

Un Messi et des Ajacides étincelants

Lionel Messi, fidèle au rendez-vous, pas Cristiano Ronaldo. Le Barça n'a jamais tremblé pour valider son billet pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Grâce à un Lionel Messi toujours aussi efficace, les Blaugrana avaient fait la différence en à peine 20 minutes contre Manchester United. Sans Romelu Lukaku, les Mancuniens n'ont jamais eu l'occasion de croire en l'exploit (3-0, doublé de Messi, but de Coutinho). Mais il y a bien eu un exploit majuscule ce soir et c'est l'Ajax et son incroyable génération dorée qui l'ont réalisé sur la pelouse de la Juventus. Ronaldo pensait pourtant avoir fait le plus dur à la demi-heure, mais van de Beek lui a répondu, quasiment dans la foulée, comme au match aller. Complètement relancés, les Amstellodamois ont étouffé la Vieille Dame en seconde période et leur écrasante domination a finalement été convertie par un coup de tête de De Ligt à 20 minutes du terme (1-2). La Ligue des Champions perd sa superstar, Cristiano Ronaldo, qui ne gagnera donc pas une quatrième Ligue des Champions consécutive, mais la C1 peut toujours compter sur la fraîcheur et le jeu pétillant de l'Ajax pour animer les demi-finales.

Les matchs

Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© ap

Le Barça et l'Ajax en mode récital
Le Barça n'a fait qu'une bouchée de Manchester United et pourtant, pendant dix minutes, les Blaugrana ont douté. Manchester United a entamé sa rencontre tambour battant, en se ruant vers le but de Ter Steggen, mais il n'a fallu qu'un coup de génie à l'inévitable Lionel Messi pour tuer dans l'œuf les espoirs des hommes d'Ole Gunnar Solskjaer.

A la récupération et à la conclusion, la Pulga a même frappé deux fois en cinq minutes. Le match était plié. Et avec le splendide but de Philippe Coutinho, en seconde période, la fête était totale au Camp Nou ce soir : le Barça était bien trop fort pour ces Mancuniens-là.

Il fallait donc regarder l'autre match de la soirée pour avoir du suspense. On aura été servi. Pourtant, on n'a pas vu grand-chose en première période, à part le coup de tête puissant de Cristiano Ronaldo et l'égalisation de van de Beek, qui profitait parfaitement d'un alignement douteux de la défense turinoise, pour crucifier Szczesny.

C'est en seconde période que les Néerlandais ont décidé d'enclencher le turbo et de revenir aux principes de base qui ont fait leur succès depuis le début de cette compétition. Apathiques, les Turinois ont assisté impuissants à la démonstration ajacide. Ziyech et van de Beek tombaient pourtant sur un excellent gardien, et c'est finalement Mathijs De Ligt, en bon capitaine, qui a su faire fructifier les efforts amstellodamois, en trompant Szczesny de la tête sur corner. Une victoire et une qualification amplement méritées pour l'Ajax qui a de nouveau épaté l'Europe avec son football chatoyant et enthousiaste.

L'homme de la soirée

Lionel Messi
Le contraste est saisissant entre les deux monstres sacrés du football moderne. La déception et les larmes pour Cristiano Ronaldo, le sourire et la joie pour Lionel Messi. Un nouveau doublé pour la Pulga qui n'a eu besoin de personne pour s'ouvrir le chemin du but en première période. A la récupération et à la conclusion, à deux reprises, le capitaine du Barça était à nouveau au sommet de son art ce soir.

Plein écran
© reuters

Le moment marquant

La boulette de David De Gea
Déjà menés après moins d'un quart d'heure, les Mancuniens n'avaient pas besoin de ça. C'est David De Gea, pourtant l'un des Red Devils les plus réguliers cette saison, qui s'est troué. Une frappe prenable de Lionel Messi et une intervention complètement manquée du gardien espagnol qui a définitivement achevé les espoirs mancuniens.

La stat

5
Cristiano Ronaldo pouvait-il plus pour sortir la Juventus de ce mauvais pas? Le Portugais, discret en phase de poules, avait pourtant sorti ses habits de lumière depuis l'ouverture de la phase finale de cette Ligue des Champions. Cinq buts en quatre matchs, Ronaldo a continué d'écrire sa légende en C1. Mais ça n'a pas suffi pour amener la Juve dans le dernier carré...

Plein écran
© photo_news

Le tweet

La question

Plein écran
© anp

Où s'arrêtera l'Ajax?
Insaisissables et insatiables, les Ajacides se mettent-ils à rêver d'un improbable sacre en Ligue des Champions? Le chemin est encore long évidemment, mais rien ne semble impossible pour les jeunes loups de l'Ajax. Les Amstellodamois viennent de se payer, coup sur coup, le Real Madrid et la Juventus, soit, deux des favoris de la compétition.

S'ils continuent de jouer avec la même insouciance et avec la même soif d'aller vers l'avant, les hommes d'Eric ten Hag ont toutes leurs chances. Ca passera par un nouvel exploit, au prochain tour, contre le vainqueur du duel 100% british entre Manchester City et Tottenham. Et on a déjà hâte de voir ça...

Plein écran
© anp
Plein écran
© afp