Plein écran
© photo_news

Un prêtre acquitté d'abus sexuels sur mineurs

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté, lundi, un prêtre qui était prévenu de faits d'abus sexuels sur des écoliers, dans un internat bruxellois, entre 2010 et 2011.

Le juge a acquitté le prévenu au bénéfice du doute, estimant que les preuves étaient insuffisantes dans ce dossier.

Le ministère public, lui, avait requis une peine de quatre ans de prison avec sursis probatoire à l'encontre du prévenu.

Ce dernier, un prêtre bruxellois, avait toujours nié les faits qui lui étaient reprochés.

Il avait également précisé que s'il avait effectivement commis des attouchements sur des enfants qu'il surveillait le soir à l'internat, ce ne pouvait être qu'inconsciemment, pendant son sommeil.

Il avait parlé plus exactement de "sexsomnie", défini comme une forme de somnambulisme. La personne qui en souffre peut avoir une activité sexuelle pendant son sommeil sans en garder ensuite le moindre souvenir, d'après des études.

Le juge du tribunal correctionnel de Bruxelles n'a cependant pas tenu compte, dans sa décision d'acquittement, de ces affirmations, mais uniquement de l'insuffisance de preuves concernant les prétendus abus sexuels.

Le prête devait répondre de faits d'attouchements commis sur des enfants, entre 2010 et 2011, dans un petit internat de Bruxelles, alors qu'il avait autorité sur ces enfants. Il était en effet chargé de la surveillance de ceux-ci le soir.

Suite à son inculpation, le prêtre avait été suspendu de ses fonctions.