Un samedi de champions? Le Bayern déjà sacré champion d'Allemagne

C'est fait pour le Bayern. Les Bavarois se sont imposés à Augsburg et sont sacrés champions d'Allemagne pour la 28e fois de leur histoire. Les buts du Bayern ont été inscrits par Tolisso, James Rodriguez, Robben et Wagner. D'autres verdicts pourraient tomber dans la soirée puisque Manchester City est susceptible d'être sacré ce samedi.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© reuters

A six journées de la fin de la Bundesliga, le Bayern Munich s'est assuré samedi le titre de champion d'Allemagne pour la sixième fois consécutive, samedi en s'imposant 4-1 à Augsbourg. Ce titre, le 28e de l'histoire du club, vient couronner une saison en deux temps: chaotique en août/septembre jusqu'au limogeage de l'entraîneur Carlo Ancelotti, puis impressionnante ensuite depuis l'arrivée sur le banc de Jupp Heynckes, le vieux coach de 72 ans appelé à la rescousse début octobre.

Ce titre couronne une saison en deux temps: chaotique en août/septembre jusqu'au limogeage de l'entraîneur Carlo Ancelotti, puis impressionnante ensuite depuis l'arrivée sur le banc de Jupp Heynckes, le vieux coach de 72 ans appelé à la rescousse début octobre.

Le Bayern, dont le sacre ne faisait plus aucun doute depuis longtemps, ne dépendait plus comme lors des deux précédentes journées du résultat de Schalke 04 (qui joue à 18h30 à Hambourg).

Il lui suffisait en effet de l'emporter à Augsbourg qui a toutefois ouvert le score grâce à un but... contre son camp de Niklas Süle (1-0, 18e) après une stupide perte de balle de Jérôme Boateng, piégé par Sergio Cordova. Le tir de ce dernier a été repoussé du pied par Sven Ullreich dans le visage de son coéquipier.

Corentin Tolisso (1-1, 32e) et James Rodriguez (1-2, 38e) ont toutefois permis au Bayern de renverser la situation avant le repos.

Arjen Robben (1-3, 62e), d'un tir puissant du gauche, et Sandro Wagner (1-4, 89e), de la tête, ont parachevé l'oeuvre du "rekordmeister", déjà champion à cinq journées de la fin, en deuxième mi-temps.

Toujours en course en Coupe d'Allemagne (demi-finale au Bayer Leverkusen le 17 avril) et en Ligue des champions (1-2 à Séville en quart de finale aller mardi), le Bayern et Jupp Heynckes peuvent rêver de réediter leur triplé historique de 2013.