Plein écran
Nazareth, plus grande ville arabe d'Israël © thinkstock

Une cellule de l'EI démantelée en Israël

Les services du renseignement intérieur israélien (Shin Bet) ont démantelé pour la première fois une cellule de l'organisation Etat islamique (EI) sur leur sol, ont-ils annoncé dimanche.

Il s'agit de sept Arabes israéliens, dont un avocat originaire de la ville arabe de Nazareth (située en Galilée, où se concentrent la grande majorité des localités arabes israéliennes) se trouvait à la tête du groupe, qui ont été arrêtés en novembre et en décembre lors d'une opération conjointe avec la police. S'ils ont reconnu avoir réuni des armes et des fonds pour mener leurs projets d'attentat, ils nient toutefois les charges retenues contre eux.

Radicalisme
Le groupe se réunissait régulièrement autour d'un cheikh radicaliste local, qui appelait au djihad mondial et à recruter davantage de membres. Leurs membres discutaient alors de l'idéologie de l'EI, des activités en Syrie et se préparaient à éventuellement s'y rendre. Le groupe avait des liens avec des activistes de l'EI en Syrie, dont des Israéliens arabes, via internet.

Inculpation
Les différents suspects ont été inculpés dimanche par un tribunal de Haïfa d'appartenance à une organisation illégale, de soutien à une organisation terroriste et à un agent étranger. Le gouvernement israélien estime que plusieurs dizaines d'Arabes israéliens et de Palestiniens se sont rendus en Syrie et en Irak pour rejoindre les rangs de groupes islamistes armés.