Plein écran
© epa

Une petite victoire pour la défense de Weinstein

Un juge new-yorkais a annulé jeudi l'un des six chefs d'accusation qui pesaient sur le producteur déchu Harvey Weinstein, une victoire pour la défense, qui réclame toujours l'annulation du dossier tout entier.

Avant la décision du magistrat, le ministère public avait accepté l'annulation de ce chef d'accusation pour agression sexuelle, suite à l'affaiblissement du témoignage de Lucia Evans.

La chanteuse Lucia Evans accusait le producteur hollywoodien déchu de l'avoir forcée à lui faire une fellation en 2004. Harvey Weinstein avait plaidé non coupable.

  1. Elle est belle et elle “a un nom”: violée, elle fait face à choix horrible, se taire ou être lynchée
    Interview

    Elle est belle et elle “a un nom”: violée, elle fait face à choix horrible, se taire ou être lynchée

    Mazarine Pingeot sort “Se taire”, un roman qui dit qu'il faut parler quand on a été violée, peu importe le nom de famille que l’on porte. Beaucoup pensent qu’elle s’est inspirée de l’histoire de Pascale Mitterrand, la petite fille de son père, qui avait accusé Nicolas Hulot de viol. Pascale avait 20 ans à l'époque, elle était photographe et l'affaire a été médiatisée l'année passée alors qu’elle ne l'avait pas souhaitée. Il y a effectivement quelques parallèles. “Mais ce n’est pas son histoire”, nous dit Mazarine Pingeot au téléphone. “Elle n’est pas Mathilde. C’est écrit dans le prologue: au lieu de s’intéresser au problème de fond, on cherche des noms. L’histoire de Pascale m’a inspirée mais comme d’autres histoires moins connues.” L'anecdotique étant désormais évacué, on peut entrer dans le vif du sujet.