Van Uytvanck amoureuse d'une joueuse belge: "Nous ne nous cachons pas"

Après un an et demi de galère physique, marquée par une opération au poignet et à la cheville, Alison Van Uytvanck retrouve petit à petit son meilleur niveau. Revenue dans le top 100 et sortie des qualifications à Wimbledon, la Branbançonne n'a en revanche pas pu passer l'écueil du premier tour. Mardi, la joueuse belge a subi la loi de Makarova (6-3 6-1).

Malgré sa défaite, elle se réjouit d'avoir retrouvé ses sensations et espère faire partie du tableau final à l'US Open fin août.

"Je vais encore perdre 80 points de ma victoire au tournoi ITF à Stockton. Ce sera donc juste, mais je n'ai pas l'intention de jouer la semaine après Wimbledon. J'ai besoin d'un peu de repos. Je suis contente de m'être qualifiée ici, ainsi qu'à Roland Garros. Les gens sous-estiment souvent les qualifs, mais il faut bien jouer pour s'en extirper. J'ai également atteint la finale du tournoi ITF d'Ilkley. Je dois simplement continuer dans cette voie".

"Nous ne nous cachons pas"
Si Alison est à nouveau en pleine possession de ses moyens, elle se sent aussi pleinement épanouie dans sa vie amoureuse. Sa relation avec Greet Minnen, une autre joueuse flamande classée 355e à la WTA, a lui apporté une certaine stabilité sur le plan tennistique et sentimental. Les deux jeunes femmes forment un couple depuis un an et demi. Elles s'affichent régulièrement sur Instagram. La semaine dernière, Greet avait accompagné sa petite amie à Londres pour la soutenir, sur et en dehors des courts.

"Nous nous ne nous cachons pas et tout le monde a le droit de savoir, même si elle ne va pas s'adapter à moi. Je suis heureuse, elle l'est aussi, et c'est le plus important. Au final, je pense que ça peut contribuer positivement à mon tennis", explique-t-elle dans Het Laatste Nieuws.

Plein écran
© Instagram