Plein écran
© getty

Van Uytvanck et Flipkens éliminées au premier tour

Open d'AustralieKirsten Flipkens, 50e joueuse mondiale, s'est inclinée 6-1, 6-1 en 57 minutes face à la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (WTA 31), lundi, au premier tour de l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem de tennis. La Belge Alison Van Uytvanck, 53e mondiale, a quant à elle été éliminée en deux sets face à la tenante du titre à Melbourne, la Danoise Caroline Wozniacki (6-3, 6-4).

Kirsten Flipkens, 33 ans, était présente à Melbourne pour la 11e fois de sa carrière, avec un huitième de finale en 2013 comme meilleur résultat. Elle s'est inclinée en deux petits sets 6-1, 6-1 en un peu moins d'une heure de jeu.

Flipkens n'avait battu qu'une fois Sasnovich lors de leurs trois premiers affrontements. La Biélorusse affrontera au tour suivant l'Estonienne Anett Kontaveit (WTA 20/N.20), qui a battu 6-3, 6-2 l'Espagnole Sara Sorribes Tormo (WTA 81).

Pas d'exploit pour Van Uytvanck
La Belge Alison Van Uytvanck, 53e mondiale, a été éliminée en deux sets face à la tenante du titre à Melbourne, la Danoise Caroline Wozniacki (6-4, 6-4). C'était un match compliqué qu'avait réservé le tirage au sort de l'Open d'Australie à la Brabançonne.

C'était le second duel entre Van Uytvanck et Wozniacki, qui avait gagné le premier 6-1, 6-4 sur la terre battue de Rome l'année passée. 

Alison Van Uytvanck, 24 ans, disputait l'Open d'Australie pour la cinquième fois. Elle n'est jamais parvenue à passer le premier tour.

Caroline Wozniacki, qui avait remporté l'an dernier à Melbourne le seul titre du Grand Chelem de sa carrière, affrontera au tour suivant la Suédoise Johanna Larsson (WTA 75).

Mertens, dernière Belge engagée

Dernière joueuse belge engagée en simple dames, Elise Mertens (WTA 12/N.12) entrera en lice mardi face à la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 77). 

Van Uytvanck: "Je n'ai pas de regrets"

Alison Van Uytvanck (WTA 52) n'était pas trop déçue, lundi soir à Melbourne, après son élimination au premier tour à l'Open d'Australie. Dans la Rod Laver Arena, la Brabançonne, 24 ans, n'a pas réussi à créer l'exploit contre Caroline Wozniacki (WTA 3), la tenante du titre, mais elle fait mieux que se défendre. "J'ai perdu, mais cela fait tout de même plaisir", a-t-elle dit.

"C'est dommage d'être tombée sur une bonne Wozniacki plutôt que sur une mauvaise", a-t-elle expliqué. "Elle ne fait pas de cadeau et encore moins lors d'un point important. Je suis très bien rentrée dans la partie. Pourtant, j'étais très nerveuse. Je suis juste déçue d'avoir raté ce coup droit facile sur cette balle de break pour revenir à 4-3 dans le premier set. Mais je n'ai pas de regrets. Je suis très contente du niveau que j'ai affiché. Cela m'a d'ailleurs surpris, car après ma chute à Auckland, je cherchais mes sensations. Cela donne confiance pour la suite".

Alison Van Uytvanck a également apprécié de rejouer dans la Rod Laver Arena, où elle avait pris 6-0, 6-0 contre Victoria Azarenka en 2016 lorsqu'elle s'y était produite la dernière fois.

"J'ai nettement mieux joué, même si ce n'était pas vraiment difficile", a-t-elle souri. "Je n'aurais jamais imaginé que cela se passerait si bien. J'ai réussi à lâcher mes coups et je suis très contente d'avoir pu passer ce cap mentalement. J'ai pris beaucoup de plaisir, notamment avec ce petit garçon qui a été interviewé lors d'un changement de côté. Il était complètement surpris de se voir sur l'écran géant. C'était cool!", conclut-elle. 

Plein écran
© epa
Plein écran
© ap
Plein écran
© epa
  1. “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”
    Belge tuée à Calpe

    “Maman m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle m’aimait, 20 minutes plus tard elle était morte”

    Riet Suy (57 ans), une ressortissante belge, a été retrouvée morte dimanche soir dans sa villa à Calpe, dans la région de Valence, après une dispute avec son compagnon au restaurant. Selon les premières constations effectuées par la police espagnole, c’est lui qui aurait tué sa compagne à l’aide d’un couteau avant de vouloir mettre fin à ses jours. Sam, la fille de la victime, est sous le choc. A lire dans Het Laatste Nieuws.
  2. Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme interpellé pour attentat à la pudeur sur une ado de 15 ans à la Foire du Midi

    Un homme, suspecté d'attentat à la pudeur sur une fille mineure d'âge à la Foire du Midi à Bruxelles dimanche, a été mis à disposition d'un juge instruction, a déclaré le parquet de Bruxelles mardi, confirmant une information du journal La Capitale. Le suspect n'est pas connu des services de justice, a précisé le parquet de Bruxelles. Selon La Capitale, il s'agit d'un ressortissant bulgare âgé de 39 ans.