Plein écran

Velouté de poireaux au Comté

Plein écran

Ingrédients (pour 4 personnes):
500 g de poireaux
1/2 l de lait
1/2 l de bouillon de volaille
1 grosse pomme de terre
1 oignon
une noix de beurre
75 g de Comté râpé

Pour la finition
du persil haché
une pincée de raz-el-hanout (mélange d'épices marocain)
une poignée de baies roses

Préparation

Coupez le vert des poireaux ainsi que la racine. Lavez-les et coupez-les en rondelles. Pelez et hachez l'oignon. Faites fondre une noix de beurre dans une casserole e faites-y blondir l'oignon. Ajoutez les poireaux et faites-les revenir quelques minutes.

Dans une jatte, mélangez le lait et le bouillon et faites tiédir au micro-onde. Pelez la pomme de terre et coupez-la en dés. Ajoutez le mélange lait-bouillon ainsi que les dés de pommes de terre aux poireaux. Faites cuire 20-25 minutes à feu doux puis mixez. Ajoutez le Comté râpé, salez et poivrez. Juste avant de servir, parsemez de persil haché, de raz-el-hanout ainsi que de quelques baies roses.

Un commentaire, une suggestion? Ecrivez-moi à l'adresse suivante: vik@7sur7.be

  1. Enquête ouverte pour organisation frauduleuse et insolvabilité contre Nathan Duponcheel et sa mère
    Play
    Mise à jour

    Enquête ouverte pour organisati­on frauduleu­se et insolvabi­lité contre Nathan Duponcheel et sa mère

    En marge du procès de Nathan Duponcheel devant la cour d’assises, le ministère public a ouvert une enquête contre l’accusé et sa mère pour organisation frauduleuse et insolvabilité, a-t-on appris lundi. Celui-ci a été alerté par la banque que des fonds ont été transférés du compte bancaire du fils vers celui de sa maman. “C’est pour aider les frais d’avocats, il s’agit de quelques milliers d’euros”, s’est défendu l’accusé.
  2. Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    La situation constatée la nuit sur le piétonnier du centre de la capitale sur le plan des nuisances en tous genres est inacceptable "tant en termes d'image que de service à la population. Nous n'allons rien lâcher car nous voulons y mettre un terme. La détermination du corps de police et des services sociaux est entière", a affirmé lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS).