Voici comment préparer le vrai waterzooi à la gantoise (et c'est une tuerie!)

You & LidlSi on vous dit 'waterzooi à la gantoise', vous pensez probablement à du poulet et des légumes, mais à l'origine, ce plat mettait le poisson à l'honneur. Retour aux sources avec cette recette, que nous avons rendue encore meilleure avec un savoureux morceau de cabillaud.

Ingrédients (pour 4 personnes)

800 g de pommes de terre à chair ferme, épluchées et coupées en morceaux
2 carottes, épluchées et coupées en julienne
1 blanc de poireau, en demi-rondelles
1 oignon, émincé
1 l d'eau + 2 cubes de bouillon de légumes
600 g de cabillaud frais
noisette de beurre
150 ml de vin blanc
poivre et sel
10 g de ciboulette, ciselée
2 œufs
200 ml de crème



Instructions

1. Faites cuire les pommes de terre 20 minutes dans de l'eau salée.
3. Faites chauffer l'eau et diluez-y les cubes de bouillon. Coupez le poisson en gros morceaux et faites-le pocher pendant environ 2 à 3 minutes. Retirez délicatement le poisson du bouillon et réservez au chaud.
4. Faites chauffer le beurre dans une casserole et faites-y revenir l'oignon 5 minutes avant d'ajouter les autres légumes. Faites-les sauter pendant 3 minutes et mouillez avec le vin blanc. Faites évaporer pendant 2 minutes et ajoutez ensuite le bouillon. Faites mijoter 5 à 10 minutes à feu doux, ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
6. Séparez les blancs des jaunes d'œufs. Battez légèrement les jaunes avec la crème. Assaisonnez de poivre et sel.
7. Baissez le feu et incorporez la crème dans les légumes. Faites épaissir pendant quelques minutes, mais veillez à ne plus faire bouillir la sauce!
8. Servez les pommes de terre et le poisson dans des assiettes creuses et nappez-les d'une louche de sauce aux légumes. Décorez de ciboulette. 

Envie de recevoir les recettes et les articles You à table chaque vendredi dans ta boîte mail? Inscris-toi à notre newsletter!

  1. La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”
    Play

    La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”

    “On commence à être assez en colère, parce qu’on est toujours seuls”, déplore Delphine Godart, la mère de Simon Gautier, le Français disparu depuis une chute lors d'une randonnée en Italie voilà huit jours. Le jeune homme de 27 ans a lancé un appel au secours le 9 août, affirmant s’être cassé les deux jambes mais sans pouvoir donner sa localisation exacte. Depuis lors, les autorités n’ont pas déployé les grands moyens pour le retrouver.
  1. Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connaissait sa voiture par cœur”

    Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connais­sait sa voiture par cœur”

    Alors que la commune de Wijnegem (province d’Anvers) vient d’obtenir la promesse de voir installer un dispositif de contrôle de trajet sur la “route de la mort”, deux frères y ont été victimes d'un crash d’une extrême violence ce vendredi. La Porsche 911 turbo de Pedro, 44 ans, et Gaby, 39 ans, a été littéralement sectionnée lors de l’impact contre un arbre. L’aîné lutte pour sa vie sur son lit d’hôpital tandis que le cadet a été tué sur le coup. Ensemble, ils avaient une affaire de voiture de luxe d’occasion. “Oui, ils aimaient les voitures puissantes, mais ils les connaissaient de A à Z”.
  2. Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Les binômes en guerre: notre récap’ du cinquième épisode de Pékin Express

    Ce samedi, RTL-TVI diffusait le cinquième épisode de Pékin Express dans lequel les candidats ont poursuivi leur découverte du Costa Rica. Après avoir été sauvés de l’élimination la semaine dernière, Mounir et Lydia ont repris le départ de la course avec un handicap de taille. Le fameux panneau voiture interdite a également fait son retour, au grand désespoir des binômes, qui se sont tous battus pour décrocher un merveilleux bonus: la visite d’un parc naturel uniquement accessible en avion. 7sur7 revient sur les moments forts de cet épisode.
  3. L’augmentation de la température des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    L’augmentation de la températu­re des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    Le 20 juin, une première estimation du nombre de saumons quinnats dans le fleuve Yukon, relayée par Radio-Canada, avait été déclarée “prometteuse” par Holly Carroll, biologiste du Département des Pêches et de la Chasse en Alaska. Les saumons effectuent en cette saison leur migration depuis les eaux de la mer de Béring vers leurs zones de frai en Alaska et au Yukon. Loin des chiffres enregistrés dans les années 1990, les populations actuelles sont néanmoins en légère hausse ces dernières années.