Plein écran
© ap

Volkswagen rappelle 2,6 millions de voitures

Volkswagen va devoir rappeler plus de 640.000 voitures en Chine, a indiqué jeudi un régulateur chinois, qui avait déjà annoncé la veille le rappel de quelque 207.000 véhicules du constructeur automobile allemand. A l'échelle mondiale, ce sont environ 2,6 millions de voitures qui sont rappelées, soit la plus grosse opération de rappel de l'histoire de l'entreprise. Le nombre de véhicules concernés par cette mesure en Belgique n'est pas encore connu.

En Chine, le rappel concerne 621.563 véhicules fabriqués dans le pays, de plusieurs gammes dont Golf et Lavida, ainsi que 18.746 véhicules importés, comprenant des Audi et des Beetle, selon l'Administration générale de supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine.

Ce rappel se justifie par les huiles d'origine synthétique - et non naturelle - utilisées par le constructeur dans les boîtes de vitesse, susceptibles de provoquer des courts-circuits et conduire à des accidents, a-t-elle expliqué dans un communiqué sur son site internet.

Les voitures incriminées ont été produites ou importées entre janvier 2009 et juillet 2013. Volkswagen a indiqué dans un communiqué qu'il procéderait au rappel à partir du 25 novembre, et remplacerait les huiles synthétiques par des huiles minérales pour éviter tout dysfonctionnement.

Un porte-parole du constructeur en Chine a rappelé que les problèmes invoqués ne peuvent survenir que "dans des conditions très particulières" associant forte température et haut degré d'humidité.

A l'échelle mondiale, 1,6 million de voitures de cinq marques différentes sont concernées.

Mercredi, le régulateur chinois avait fait état du rappel de 207.778 véhicules SUV (4x4 citadins) de Volkswagen en raison de défauts pouvant affecter les phares. Le groupe avait confirmé peu après, tout en signalant que cela faisait partie d'un rappel effectué à l'échelle mondiale, pour un total de 800.000 Tiguan.

Enfin, VW a également rappelé 239.000 voitures de son modèle pick-up Amarok pour une possible fuite dans les tubes de carburants.

  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.
  2. “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt”: voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d’attentat, selon le parquet de Bruxelles.