Zoom sur la contre-attaque supersonique des Diables

Entré à la 65e minute, Nacer Chadli a offert à la Belgique une victoire inespérée à l'issue d'une contre-attaque fulgurante. Un modèle du genre à montrer dans toutes les écoles de football. En moins de dix secondes, 9.94 secondes pour être précis, les Diables ont remonté le terrain pour mettre le ballon dans les filets. Décortiquons cette reconversion offensive qui restera dans les annales du football belge.

On joue la 94e minute de Belgique-Japon, le score est de 2-2, les prolongations semblent inéluctables. Le Japon obtient un ultime coup de coin après un tir de Keisuke Honda dévié par Thibaut Courtois.

L'ancien milieu offensif de l'AC Milan se charge lui-même du corner, un coéquipier l'accompagne pour le jouer en deux temps. Finalement, Honda décide de le botter directement, quatre Japonais prennent place dans le grand rectangle dans l'espoir de forcer la décision, un autre attend à l'entrée des 16 mètres. Sans savoir que cette témérité leur coûtera le match quelques instants plus tard. Il reste alors exactement 32 secondes de jeu quand Honda botte le corner. "Je n'ai pas compris", reconnaît Courtois. "Après avoir fait des corners en deux temps tout le match, ils l'ont donné de manière directe. Ils ont sans doute voulu jouer le tout-pour-le-tout".

Plein écran
© DR.

Thibaut Courtois intercepte le ballon sans problème, cherche un joueur libre et relance rapidement sur Kevin De Bruyne, qui fait le bon déplacement vers l'avant. "J'ai vu Kevin et j'ai essayé de lui donner le ballon dans la course, à la vitesse juste, pour qu'il ne doive pas ralentir sa course. C'est ce que j'essaie toujours de faire", explique notre gardien de but.

Plein écran
© DR.

Idéalement lancé par Courtois, le médian de City utilise le boulevard laissé par l'adversaire et file à toute allure dans le camp adverse. Les Japonais sont complètement à la ramasse. KDB ouvre pour Thomas Meunier, qui profite d'une excellente trajectoire de course de Lukaku vers le centre. Le latéral du PSG glisse pour "Big Rom" mais ce dernier a senti Chadli dans son dos et laisse magistralement filer pour le joueur de WBA, qui crucifie le pauvre Kawashima. Quel altruisme admirable de la part de l'attaquant de Manchester United, qui a joué un rôle déterminant dans cette action. La Belgique vient de renverser une situation qui paraissait inespérée une demi-heure plus tôt et laisse exploser sa joie. L'euphorie s'empare du pays.

Plein écran
© DR.

Sur sa dernière course, Nacer Chadli aurait parcouru 82,5 mètres en 9,63 secondes, selon les données du professeur Werner Helsen (KU Leuven), spécialiste de la préparation physique. Avec une pointe de vitesse à 31,5 km/h. "J'étais en plein sprint et je croyais que Thomas allait m'adresser le ballon mais il a opté pour Lukaku. J'ai continué ma course. Romelu avait visiblement vu que j'étais dans son dos car il a laissé filer le ballon de manière somptueuse. En fait, c'est un assist de sa part. C'est un rêve", a commenté le héros de la qualification belge.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp