Déguisé en Superman, Cristiano Jr interrompt une interview

VideoLe Ballon d'Or 2014 a accepté d'accueillir chez lui Marcelo Rebelo de Sousa pour une discussion organisée par la fédération portugaise de football. CR7 joue la carte de la transparence tandis que son fils s'invite également à la fête. Sachez aussi que Cristiano Ronaldo a été élu mercredi soir meilleur joueur portugais du siècle lors d'un gala célébrant le 100e anniversaire de la Fédération portugaise de football, deux jours après avoir reçu son troisième ballon d'or, devançant Eusebio et Luis Figo.

Citation

À Lisbonne, ce fut le moment le plus difficile de ma vie. Se retrouver seul, venir de Madère à la capitale, c'est quasiment un pays différent. Je pleurais tous les jours et je télépho­nais à ma famille

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo, qui se décrit comme "un mélange de cultures du Portugal, d'Espagne et d'Angleterre", avoue que tout ne fut pas si rose dans sa carrière.

"À Lisbonne, ce fut le moment le plus difficile de ma vie (NDLR: il est arrivé au Sporting Portugal à 12 ans)", admet CR7. "Se retrouver seul, venir de Madère à la capitale, c'est quasiment un pays différent. Je pleurais tous les jours et je téléphonais à ma famille. J'ai réussi à voir les choses autrement. En arrivant en Angleterre, je n'ai pas connu autant de problèmes, même si je ne savais pas parler anglais. C'était différent. J'avais déjà connu pire dans le passé."

"Mon fils est timide"
Après quelques minutes d'interview, Cristiano Ronaldo Jr, déguisé en Superman, a interrompu cette discussion.

"Mon fils est timide. C'est un enfant bien éduqué, avec les valeurs enseignées depuis toujours dans ma famille. C'est le plus important pour moi: qu'il continue à grandir avec ces valeurs. Il sera un Portugais du monde", conclut l'ancien joueur de Manchester United.

Ronaldo "est le meilleur joueur de l'histoire", a estimé Jorge Mendes, l'agent du joueur, qui a excusé l'absence du champion à la cérémonie en raison de son "match important" de jeudi soir avec le Real Madrid face à l'Atletico.

Le coach de Chelsea, José Mourinho, a quant à lui été élu meilleur entraîneur portugais du siècle par la FPF.

"CR7" avait reçu lundi son troisième ballon d'or à Zurich, couronnant une carrière impressionnante commencée à 11 ans au Sporting Portugal, poursuivie à 18 ans à Manchester United puis à 24 ans au Real Madrid. Il a marqué en 2014 61 buts en 60 matches, établissant en mai un nouveau record, 17 buts sur une seule édition de la C1. Déjà sacré meilleur joueur du monde en 2008 et 2013, l'attaquant de génie de 29 ans affiche l'ambition d'"être le meilleur de tous les temps".

  1. Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidation

    Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidati­on

    La maison de prêt-à-porter, Carlo et Fils, s’est fait un nom tout au long de son histoire. Située à la rue Maréchal Foch à Châtelineau (Châtelet), elle était devenue le tailleur officiel de l’équipe nationale belge de football, mais aussi du Royal Sporting Club Anderlecht, du Royal Charleroi Sporting Club et du Royal Standard Club Liège. Le Spirou Charleroi en basket et le binôme Justine Henin-Carlos Rodriguez en tennis ont également fait appel à ses services.
  2. La transformation physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    La transforma­ti­on physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    Depuis plus d’un an, Claudia, l’épouse de Radja Nainggolan, lutte contre le cancer. Après avoir gardé le silence durant les trois premiers mois, elle avait révélé sa maladie sur les réseaux sociaux, en juillet dernier. Depuis lors, elle évoque de temps à autre son combat et donne des nouvelles de son état de santé. Sa dernière publication laisse apparaître une silhouette musclée, elle qui assure “avoir toujours détesté le sport.”
  3. Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavirus”

    Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavi­rus”

    En votant mercredi à l’unanimité en faveur d’une reprise des entraînements avec contact, la Premier League a fait un grand pas vers un redémarrage du championnat d’Angleterre suspendu mi-mars par la pandémie de coronavirus. Une reprise redoutée par certains joueurs dont Troy Deeney, le capitaine de Watford qui a exprimé publiquement ses craintes. Des propos qui lui ont valu un “lynchage” sur les réseaux sociaux.