Plein écran
© Photo News

Deux hommes poursuivis après des incidents en lien avec Özil

Deux hommes comparaîtront au tribunal le mois prochain après des incidents devant le domicile de la star d'Arsenal Mesut Özil vendredi, a annoncé la police de Londres dimanche.

Le meneur de jeu allemand des Gunners et son coéquipier le défenseur serbe Sead Kolasinac, déjà ciblés par des voleurs masqués et armés de couteaux fin juillet, n'ont pas été convoqués pour le match face à Newcastle dimanche en raison d'"incidents liés à la sécurité" des deux joueurs, avait indiqué Arsenal samedi.

La Metropolitan Police a annoncé l'arrestation de deux hommes après un incident dans le nord de Londres trois jours plus tôt. Selon la presse britannique, ces deux hommes ont été interpellés après avoir été impliqués dans une altercation avec les membres de la sécurité d'Özil devant son domicile.

Özil a le soutien de son club

"Deux hommes ont été inculpés en vertu de la section 4a du Public Order Act à la suite d'un incident survenu jeudi à Camden", précise la police dans un communiqué.

La section 4a du Public Order Act concerne les infractions de harcèlement ou d'intimidation intentionnelles, au moyen de mots, d'attitude ou de gestes menaçants ou insultants. Depuis leur agression fin juillet, les deux joueurs auraient reçu des "menaces crédibles" selon le Times citant une source proche du club.

"Le bien-être de nos joueurs et de leurs familles est toujours une priorité absolue (...). Nous restons en contact avec la police et fournissons aux joueurs et à leurs familles un soutien continu", avait assuré leur club, Arsenal, samedi après l'annonce de leur absence face à Newcastle.

  1. Avant Rennes-PSG, Mbappé rembarre une supportrice bretonne

    Avant Ren­nes-PS­G, Mbappé rembarre une supportri­ce bretonne

    Le Paris Saint-Germain retrouve Rennes ce dimanche soir pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1. En avril dernier, Kylian Mbappé avait complètement craqué lors de la défaite de son équipe en finale de la Coupe de France. Interpellé par une supportrice bretonne accusant le jeune prodige de manquer d’humilité, le Parisien a montré le message qu’il avait envoyé à Damien Da Silva, victime d'un tacle violent.