Plein écran
Pris à partie par les supporters du Hellas Vérone, Mario Balotelli avait quitté le terrain, dimanche après-midi. © AFP

“Il ne sera jamais réellement Italien”: la réaction hallucinante du chef des Ultras de Verone

Après les incidents qui ont poussé Mario Balotelli à quitter le terrain, dimanche après-midi, lors du match entre le Hellas Vérone et Brescia, le chef des Ultras du Hellas s’est exprimé. Des propos à peine croyables et inadmissibles. 

C’est l’ANSA, l’agence de presse italienne, qui a interrogé Luca Castellini, responsable des Ultras du Hellas Verone. Et le supporter ne regrette visiblement absolument pas les événements. “Mario Balotelli est Italien parce qu’il a la nationalité italienne, mais il ne sera jamais réellement Italien”, insiste-t-il. 

Et Castellini va même plus loin quand on lui demande si les Ultras du Hellas sont racistes: “Nous avons aussi un négro dans l’équipe, il a marqué et tout Vérone l’a applaudi.” Nul doute que cette interview à peine croyable sera aussi entendue par la fédération italienne qui, contrairement à ce que prétend Luca Castellini, devrait sanctionner le club et ses supporters comme elle l’a fait avec les supporters de Cagliari, qui avaient insulté Romelu Lukaku.