Romelu Lukaku n’en a pas encore fini avec le racisme en Italie.
Plein écran
Romelu Lukaku n’en a pas encore fini avec le racisme en Italie. © Photo News

“Jeter des bananes à Lukaku”: la “blague” intolérable d’une star de la TV italienne

Deux semaines après les incidents de Cagliari, Romelu Lukaku fait, bien malgré lui, encore l’actualité en Italie. La faute à un spécialiste du foot italien et à son discours ambigu et inadmissible. 

Romelu Lukaku avait envie de tourner la page et de laisser les insultes et cris racistes de Cagliari derrière lui, mais ce n’est pas si simple. Deux semaines après les faits, c’est Luciano Passirani qui y est allé d’un drôle discours, sur les antennes de Top Calcio 24, une chaîne de TV 100% foot, basée en Lombardie. Un discours qui avait pourtant commencé avec de belles éloges à l’attention  du nouvel attaquant de l’Inter. “Je n’ai jamais vu un joueur comme lui en Serie A”, explique le journaliste italien de 70 ans. “Que ce soit à l’AC Milan, à la Roma, à la Lazio... il est au moins deux fois plus fort que Zapata.” 

“C’est le type de joueur qui va marquer énormément de buts, mais qui tire aussi l’équipe dans son sillage. Si tu as un duel avec lui, tu es mort, tu tombes au sol.” Une belle somme de compliments qui a malheureusement été ponctuée par une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue, que du contraire. “Le seul moyen de l’arrêter, c’est de lui jeter dix bananes.” À peine croyable d’entendre ce genre de phrase à la télévision, au 21e siècle, et encore plus après ce que la Serie A a connu ces dernières semaines. 

Top Calcio 24 a d’ailleurs décidé de ne pas en rester là. On ne reverra plus Monsieur Passirani sur les antennes de la chaîne lombarde. “Monsieur Passirani s’est excusé pour ce moment de confusion. Il pensait faire une blague, mais la gravité des propos impose de prendre des mesures tout aussi graves”, a commenté sur Twitter, le patron de la chaîne, Fabio Ravezzani. 

  1. La transformation physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    La transforma­ti­on physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    Depuis plus d’un an, Claudia, l’épouse de Radja Nainggolan, lutte contre le cancer. Après avoir gardé le silence durant les trois premiers mois, elle avait révélé sa maladie sur les réseaux sociaux, en juillet dernier. Depuis lors, elle évoque de temps à autre son combat et donne des nouvelles de son état de santé. Sa dernière publication laisse apparaître une silhouette musclée, elle qui assure “avoir toujours détesté le sport.”
  2. Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavirus”

    Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavi­rus”

    En votant mercredi à l’unanimité en faveur d’une reprise des entraînements avec contact, la Premier League a fait un grand pas vers un redémarrage du championnat d’Angleterre suspendu mi-mars par la pandémie de coronavirus. Une reprise redoutée par certains joueurs dont Troy Deeney, le capitaine de Watford qui a exprimé publiquement ses craintes. Des propos qui lui ont valu un “lynchage” sur les réseaux sociaux.
  3. Le Barça lance la vente de ses propres masques de protection
    Play

    Le Barça lance la vente de ses propres masques de protection

    Le FC Barcelone lance la vente de sa première ligne de masques de protection qui sont disponibles en trois modèles différents aux designs exclusifs via la plateforme e-commerce Camp Nou Barça Store et les Barça Stores gérés par le Club. le FC Barcelone a souhaité répondre aux besoins des fans et des membres qui souhaitent montrer leur identification avec le Barça via un produit officiel de qualité et qui offre un haut niveau de protection.
  4. Le panier de grande classe de Cristiano Ronaldo
    Play

    Le panier de grande classe de Cristiano Ronaldo

    La saison de Serie A reprendra-t-elle ses droits à la fin du mois de juin? Une décision devrait tomber ce jeudi. En attendant, les joueurs retrouvent avec plaisir les terrains d’entraînement. Cristiano Ronaldo est visiblement prêt et n’a rien perdu de son adresse durant l’interruption forcée. Le Portugais a une nouvelle fois étalé toute son aisance technique avec un panier marqué grâce à une “louche” soignée et précise. La classe.