Plein écran
© REUTERS

Jovic sous le feu des critiques après avoir organisé une fête: “Très stupide”

L'attaquant du Real Madrid Luka Jovic est sous le feu des critiques pour avoir enfreint les règles de quarantaine en Serbie. Il risque une amende et jusqu'à trois ans de prison

L'équipier d'Eden Hazard et de Thibaut Courtois au Real Madrid a profité de la suspension de La Liga pour retourner en Serbie où il a organisé une fête pour l'anniversaire de sa copine à Belgrade, la capitale serbe. Il est donc allé à l'encontre de toutes les consignes de sécurité qui sont également strictes en Serbie pour éviter la propagation du coronavirus.

Luka Jovic et sa compagne
Plein écran
Luka Jovic et sa compagne © Instagram Luka Jovic

“Tu veux tous nous tuer?”

Jovic, 22 ans, est d'ailleurs fortement critiqué dans les médias serbes. "Au lieu de s'isoler, il s'est fait plaisir dans toute la ville", a écrit le quotidien Blic. "Luka a fait quelque chose de très stupide", a ajouté le journal Informer. "Il a quitté Madrid et la quarantaine que le club avait instaurée et est revenu en Serbie malgré tous les avertissements. Il a certainement fini de se promener vu qu'il risque d'être poursuivi." Kurir, un autre journal, s'en prend directement au joueur. "Hey garçon, tu veux tous nous tuer?”

Ana Brnabic, la première ministre serbe, s'est également exprimée sur cette affaire mercredi soir. "Nous voyons des exemples négatifs de nos stars du football qui jouent pour des millions et qui violent la quarantaine obligatoire pour retourner chez eux.”

Au Real Madrid, les joueurs sont obligés de rester chez eux après qu'un joueur de l'équipe de basketball ait été testé positif au covid-19.

  1. "Nous avons été exposés jusqu'au dernier moment", déplore un joueur de l’Inter Milan

    "Nous avons été exposés jusqu'au dernier moment", déplore un joueur de l’Inter Milan

    Diego Godin, coéquipier de Romelu Lukaku à l'Inter Milan, regrette que le championnat italien n'ait pas été arrêté plus tôt en raison de la crise du coronavirus. "Nous avons été exposés jusqu'au dernier moment, ils ont continué à tirer sur la corde pour voir si nous pouvions continuer à jouer, jusqu'à ce que la situation devienne intenable", a déploré le capitaine de l'Uruguay dans un entretien accordé à ESPN.