Le Conseil d'État suspend les mesures de sécurité imposées par le bourgmestre de Bruges aux supporters du PSG

Le Conseil d'État a décidé lundi de suspendre une partie des mesures de sécurité décidées par le bourgmestre de Bruges pour la rencontre de Ligue des Champions de mardi entre le Club et le Paris Saint-Germain. L'instance a estimé que le maïeur Dirk De Fauw n'était pas en droit d'imposer aux supporters français un règlement "combi", soit l'obligation de venir en bus depuis Paris.

Plein écran
© REUTERS

Une poignée de fans du PSG se sont tournés vers le Conseil d'État pour faire annuler la décision du bourgmestre, prise le 27 septembre dernier. Ils soulignaient que ce dernier n'était pas compétent en la matière, et l'auditeur du Conseil leur a donné raison. L'introduction d'une telle mesure relève du conseil communal, sauf en cas d'extrême urgence.

Mesure suspendue

“Dans ce cas, des discussions ont été entamées le 3 septembre quant à la mise en place du 'combi-bus'. On ne sait pas pourquoi on a attendu le 27 pour prendre la décision, ni quelles informations supplémentaires auraient été recueillies entre-temps", a commenté l'auditeur du Conseil lundi. 

La mesure est donc suspendue, au moins pour les trois supporters parisiens à l'origine du recours.