Plein écran
. © Rv

Le consultant italien après sa sortie honteuse sur Lukaku: “Je ne suis pas raciste, ma femme est noire”

Luciano Passirani, le spécialiste du football italien qui a dit qu’il fallait “jeter dix bananes à Lukaku” pour l’arrêter, a réagi pour la première fois à cet incident. “J’ai passé l’une des pires journées de ma vie”, a-t-il martelé.

Son dérapage raciste a scandalisé le monde du football. Alors qu’il était en train de faire l’éloge de Romelu Lukaku, Luciano Passirini a soudainement cru pertinent de faire une blague scandaleuse. “Pour l’arrêter, il suffit de lui jeter dix bananes pour qu’il les mange”, a-t-il lâché.

Citation

J’aimerais présenter mes excuses à Lukaku, j’espère que je pourrai le rencontrer

Suspendu immédiatement par sa chaîne, TopCalcio24, l’ancien dirigeant de l’Atalanta Bergame a présenté ses excuses auprès de TeleLombardia. “Ma blague n’était pas heureuse, et j’en assume les conséquences. J’ai passé hier l’une des pires journées de ma vie. Beaucoup de gens m’ont appelé. Je pense que je suis une personne éduquée, cette phrase mal interprétée m’a rendue très triste”, a-t-il regretté.

L’homme de 80 ans a ensuite eu un petit mot pour Lukaku. “Je ne suis pas raciste du tout, j’aimerais présenter mes excuses à Lukaku en personne, j’espère que je pourrai le rencontrer. Je n’ai pas dormi de la nuit, je n’ai rien mangé, ce manque de tact, ce n’est pas moi, ce n’est pas ma manière de faire”, a-t-il poursuivi.

Passirani a ensuite utilisé un argument plutôt classique après ce type de dérapage: “Dans ma famille, il y a des gens de couleur, alors je n’aimerais pas avoir l’étiquette d’une personne raciste: ce n’est pas ce que je suis. Ma femme qui vit avec moi depuis 17 ans est noire, et j’ai deux petites nièces noires. Encore une fois je ne suis pas raciste, je suis une personne éduquée. Dans ma carrière j’ai côtoyé beaucoup de joueurs noirs, et je n’ai jamais eu le moindre problème”.