Les enchères pour les effets personnels de Kobe Bryant ont rapporté 185.000 euros
Plein écran
Les enchères pour les effets personnels de Kobe Bryant ont rapporté 185.000 euros © EPA

Les enchères pour les effets personnels de Kobe Bryant ont dépassé toutes les attentes

Une vente aux enchères d'objets et d'effets personnels de la légende des Lakers Kobe Bryant, décédé accidentellement en janvier, a généré jeudi 202.590 dollars (185.000 euros), soit huit fois plus que les estimations, a annoncé la maison Julien's Auctions.

Ce sont les empreintes de mains de Bryant dans une plaque en béton ayant servi de test avant qu'elles ne soient immortalisées en 2011 dans la cour du Chinese Theatre à Los Angeles, qui ont rapporté le plus avec 75.000 dollars.

Le quintuple champion NBA était devenu le premier athlète à ainsi "figurer" aux côtés des stars de cinéma, de la musique et de la télévision sur ce célèbre site de Hollywood Boulevard.

Cet objet avait été estimé entre 4.000 et 6.000 dollars, et l'ensemble de la collection Bryant à 24.400 dollars.

Autre enchère spectaculaire: sa tenue complète portée lors des finales de 2000, lors desquelles il a décroché le premier de ses cinq titres de champion, a plus que quadruplé son estimation en se vendant 43.750 dollars.

Une paire de chaussures Adidas signée de sa main s'est envolée à 25.600 dollars, certes loin des 560.000 dollars (record absolu) atteints dimanche chez Sotheby's par une paire de sneakers Air Jordan 1 portée en match par Michael Jordan.

Cette vente d'objets souvenirs de Bryant, tué le 26 janvier dans un accident d'hélicoptère qui a également coûté la vie à sa fille de 13 ans Gianna et à sept autres personnes, est la seconde à avoir eu lieu cette semaine.

Une de ses bagues de champion NBA remportées avec les Lakers qu'il avait donnée à sa mère a trouvé preneur pour 193.000 dollars chez Goldin Auctions, maison basée dans le New Jersey.

Kobe Bryant en 2001
Plein écran
Kobe Bryant en 2001 © REUTERS
  1. Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidation

    Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidati­on

    La maison de prêt-à-porter, Carlo et Fils, s’est fait un nom tout au long de son histoire. Située à la rue Maréchal Foch à Châtelineau (Châtelet), elle était devenue le tailleur officiel de l’équipe nationale belge de football, mais aussi du Royal Sporting Club Anderlecht, du Royal Charleroi Sporting Club et du Royal Standard Club Liège. Le Spirou Charleroi en basket et le binôme Justine Henin-Carlos Rodriguez en tennis ont également fait appel à ses services.
  1. La transformation physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    La transforma­ti­on physique et le message d’espoir de Claudia Nainggolan

    Depuis plus d’un an, Claudia, l’épouse de Radja Nainggolan, lutte contre le cancer. Après avoir gardé le silence durant les trois premiers mois, elle avait révélé sa maladie sur les réseaux sociaux, en juillet dernier. Depuis lors, elle évoque de temps à autre son combat et donne des nouvelles de son état de santé. Sa dernière publication laisse apparaître une silhouette musclée, elle qui assure “avoir toujours détesté le sport.”
  2. Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavirus”

    Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavi­rus”

    En votant mercredi à l’unanimité en faveur d’une reprise des entraînements avec contact, la Premier League a fait un grand pas vers un redémarrage du championnat d’Angleterre suspendu mi-mars par la pandémie de coronavirus. Une reprise redoutée par certains joueurs dont Troy Deeney, le capitaine de Watford qui a exprimé publiquement ses craintes. Des propos qui lui ont valu un “lynchage” sur les réseaux sociaux.