Plein écran
Pierre Ménès © photo_news

Plainte pour harcèlement contre Pierre Ménès: la réponse de son avocat

Vous avez pu le lire sur notre site, le journaliste français Emmanuel Trumer a annoncé le dépôt d’une plainte contre Pierre Ménès pour harcèlement. Maître Arash Derambarsh, qui défend les intérêts du journaliste de Canal+, condamne la “diffusion d’éléments complètement faux”. “Il y aura une citation directe à l’encontre de Monsieur Trumer en début de semaine prochaine devant le tribunal de grande instance de Paris”, assure-t-il. 

Après une série de tweets visant Pierre Ménès publiés en septembre dernier, Emmanuel Trumer a annoncé ce 24 décembre le dépôt d’une plainte pour harcèlement moral. Ancien collaborateur du journaliste de Canal+, il pointe un “harcèlement constant, quotidien et violent” et qualifie cette expérience professionnelle “de calvaire absolu” dans un long message publié sur son site. 

“Ce Monsieur relaie sur Twitter et son blog des éléments qui sont complètement faux”, entame Maître Arash Derambarsh. “Ce Monsieur prétend qu’il a été harcelé, mais durant un an, il a bénéficié de l’aide de Pierre Ménès. De septembre 2017 à juin 2018, c’est grâce à Pierre Ménès qu’il travaille.”

“Emmanuel Trumer a remercié Pierre Ménès”

“L'émission de Pierre Ménès n’est pas reconduite à l’antenne, mais mon client décide tout de même de conserver Emmanuel Trumer par loyauté et fidélité”, poursuit l’avocat. “Il lui ouvre toutes les portes et Monsieur Trumer participe à plusieurs émissions de télévision entre janvier 2018 et juin 2018 (...) À la fin de sa mission, Monsieur Trumer remercie Pierre Ménès par message et l’invite à déjeuner”, assure-t-il, étayant ses propos avec une capture d’écran, envoyée à notre rédaction. “Si vous êtes harcelé ou subissez des pressions énormes, vous remerciez la personne à la fin de votre collaboration?”, interroge Maître Derambarsh.

Dans sa publication, Emmanuel Trumer explique “avoir dû supporter le racisme décomplexé” de Pierre Ménès “en plus de son homophobie et de comportements très graves envers les femmes (...)”

L’avocat avance d'autres documents pour montrer qu’il s’agit d’une “private joke” entre les deux anciens collaborateurs née de l’affaire Denis Balbir, un journaliste de M6 qui avait défrayé la chronique en avril 2018 après des propos jugés homophobes. 

Avant de conclure. “Monsieur Trumer a une facilité à insulter tout le monde sur les réseaux sociaux (...) Il y aura une citation directe à l’encontre de Monsieur Trumer en début de semaine prochaine devant le tribunal de grande instance de Paris.”