Swann Borsellino
Plein écran
Swann Borsellino © Instagram @SwannBorsellino

Swann Borsellino évoque une “rivalité malsaine” entre la France et la Belgique: “Il faut que ça redevienne bon enfant”

Français et supporter des Bleus, Swann Borsellino a partagé sa déception après l'élimination précoce des Bleus à l’Euro 2020. Insistant sur son plaisir de travailler chez nous et les abus commis de son “côté de Quiévrain”, le chroniqueur de la RTBF a appelé à davantage de bienveillance, estimant que le charriage entre voisins tendait parfois à dépasser certaines limites.

  1. Elio Di Rupo, “consultant” exceptionnel de la Gazzetta dello Sport: “Si la Belgique s’incline, je serai derrière l’Italie”

    Elio Di Rupo, “consultant” exception­nel de la Gazzetta dello Sport: “Si la Belgique s’incline, je serai derrière l’Italie”

    Près de 300.000 personnes d'origine italienne vivent aujourd’hui en Belgique, majoritairement en Wallonie, 75 ans après la signature de l’accord économique entre les deux pays. Parmi elles, l’ancien Premier ministre et actuel ministre-président wallon Elio Di Rupo, “consultant” exceptionnel du célèbre quotidien sportif La Gazzetta dello Sport en vue du choc Belgique - Italie, ce soir, en quarts de finale de l’Euro.
  2. “Ils vont retourner manger des frites”: la Chaîne l’Equipe charge les Diables et leur “boulard”

    “Ils vont retourner manger des frites”: la Chaîne l’Equipe charge les Diables et leur “boulard”

    Les Diables n’ont disputé qu’un seul match et voilà déjà la première polémique franco-belge de l’Euro. Après la rencontre, Thomas Meunier a estimé qu’il faudrait “une sacrée armada" pour battre la Belgique, les chroniqueurs de la chaîne l’Equipe n’ont pas apprécié. Ils estiment que les “Belges attrapent déjà le boulard”, le latéral droit de l’équipe nationale s’est contenté d’un Tweet en guise de réponse.