Chauffeur de bus, jeudi dernier, à Catane, en Sicile
Plein écran
Chauffeur de bus, jeudi dernier, à Catane, en Sicile © REUTERS

4 heures de bus pour rien, 400 euros d'amende pour non-respect du confinement

Une Italienne de Trieste (nord) n'en pouvait plus de rester enfermée chez elle: elle a pris le bus pendant quatre heures pour se balader mais est descendue avec une amende de 400 euros, a rapporté jeudi l'agence AGI.

Le chauffeur du bus a invité à plusieurs reprises la passagère à descendre, mais sans succès, et il s'est donc résigné à appeler une patrouille de police chargée de contrôler le respect des consignes de confinement en vigueur en Italie, où toutes les sorties sont interdites sauf notamment pour raison professionnelle ou de santé.

La passagère s'est justifiée tranquillement auprès des policiers en disant qu'elle n'en pouvait plus de rester enfermée chez elle. Ils l'ont fait descendre et lui ont infligé une amende de 400 euros.