À 82 ans, elle envoie son cambrioleur à l’hôpital

Etats-UnisLe malfrat n’aurait pas dû s’introduire chez Willie Murphy, la “mamy la plus forte du monde.”

Jeudi dernier vers 23 heures,  Willie Murphy, 82 ans, s’apprête à aller se coucher lorsqu’on sonne à la porte de sa maison de Rochester, dans l’Etat de New York. Un homme prétend être malade et lui demande de l’aide. Méfiante, la vieille dame refuse d’ouvrir sa porte, ce qui met l’individu dans une colère noire. Ce dernier fracasse alors la porte et se retrouve face à l’octogénaire. Une proie facile, se dit-il certainement.

“Il a choisi la mauvaise maison”

Mais Willie Murphy n'est pas n’importe qui. Body-buildeuse accomplie, elle a été sacrée championne du monde d’haltérophilie dans sa catégorie il y a quelques années. Nous avions d’ailleurs réalisé son portrait en 2014. Et la dame a encore de beaux restes puisqu’elle a rapidement mis son agresseur au tapis en lui sautant dessus avant de lui fracasser une table sur la tête. Elle le roue ensuite de coups avec un balai. Enfin, elle lui déverse une bouteille de shampooing dans les yeux pour qu’il ne puisse contre-attaquer. “Il a choisi la mauvaise maison”, lâche-t-elle à une télévision locale.

À l’arrivée des policiers, l’homme, littéralement terrassé par Mamy Murphy, ne bougeait plus. Il a été transporté à l’hôpital. Magnanime, Willie Murphy n’a pas porté plainte contre son agresseur. 

Elle confie que les policiers l’ont applaudie. “Ils voulaient même prendre des selfies avec moi”, rigole-t-elle. La mamy la plus forte du monde, on vous dit.

Willie Murphy, 82 ans, affiche une musculature qui en ferait rêver plus d’un.
Plein écran
Willie Murphy, 82 ans, affiche une musculature qui en ferait rêver plus d’un. © DR
Plein écran
© USA Today
  1. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.