À 94 ans, elle conduit la même voiture depuis 1954

En Normandie, une nonagénaire conduit la même voiture, une Peugeot 203, depuis plus de 65 ans. Yvonne Abgrall s’en sert toujours pour aller faire ses courses. 

Plein écran
Capture d'écran. © France 24

Yvonne a passé son permis en 1952. Deux ans plus tard, elle achetait une Peugeot 203. Quelques dizaines d’années plus tard, le véhicule est resté “dans son jus”. “Elle n’a pas changé. Elle a toujours été entretenue et elle roule parfaitement. Elle passe les contrôles techniques sans problème! En plus, c’est du costaud, et je me sens en sécurité dedans”, explique-t-elle.

La femme de 94 ans confie qu’elle n’a jamais eu le moindre accident, ni même le moindre accrochage. “J’ai appris à conduire sur une Peugeot 302, à une époque où l’on conduisait vraiment différemment par rapport à aujourd’hui”, précise-t-elle. 

L’ancienne fermière confie “ne prendre aucun risque”. Yvonne n’utilise sa voiture que pour faire ses courses, deux ou trois fois par semaine, ou pour aller voir des amis. D’ailleurs, elle n’a été verbalisée qu'une seule fois en 67 ans de permis. 

Une seule chose inquiète la vieille dame: qu’une loi oblige les conducteurs de plus de 70 ans à passer un examen médical. “Je suis une conductrice moyenne, mais j’ai quand même des petits soucis de vue et d’ouïe… Ma voiture est indispensable pour aller faire mes courses, pour rester indépendante”, confie-t-elle. 

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.