Plein écran
© Photo News

À en croire Donald Trump, des aéroports existaient déjà en 1775

Le président américain a commis quelques anachronismes lors de son discours prononcé jeudi à l’occasion de la fête nationale américaine.

“Notre armée a percuté les remparts, elle a pris le contrôle des aéroports, elle a fait tout ce qu’elle avait à faire”, a prononcé Donald Trump en référence à la guerre d’indépendance américaine (1775-1783). Sauf que le premier vol en avion n’a eu lieu qu’un siècle plus tard, en 1903, par les célèbres frères Wright. Les premiers aéroports ne sont apparus qu’une dizaine d’années plus tard. 

Précisons que Donald Trump lisait son discours sur des prompteurs. A-t-il improvisé ce passage ou a-t-il respecté le texte à la lettre? Difficile à dire, la Maison Blanche n’ayant pas fourni le discours complet du milliardaire.

Sur Twitter, de nombreux internautes n’ont cependant pas manqué de pointer l’erreur du “commander in chief” sous le hasthag #RevolutionaryWarAirportStories.

Le Huffington Post a par ailleurs relevé un autre anachronisme du président américain. Selon nos confrères, Donald Trump a en effet placé le bombardement du Fort McHenry pendant la guerre d’indépendance. Or, ces faits se sont produits 30 ans plus tard, lors de la guerre anglo-américaine de 1812. 

N’est pas historien qui veut...