Plein écran
Agent d'entretien à Paris, Alain Fonteneau habite dans les Yvelines © Capture d'écran BFMTV

Après son travail, il marche 30 km pour rentrer chez lui pendant la grève en France

Les péripéties d’Alain Fonteneau pendant la grève à Paris sont difficiles à croire. Le Francilien se rend effectivement de son travail à son domicile, séparés de trente kilomètres, en marchant.

Les transports publics étaient encore très perturbés mardi en France, au sixième jour de mobilisation contre la réforme des retraites. Principaux concernés par la grève des transports en commun depuis jeudi, les habitants de la région parisienne doivent prendre leur mal en patience. Les métros et trains de banlieue sont bondés et des centaines de kilomètres de bouchons se forment sur les routes.

Certains salariés, en accord avec leur employeur, font du télétravail en attendant l’apaisement de la situation. D’autres partent travailler par leurs propres moyens. En vélo, en trotinette? Oui, mais aussi à pied. C’est le cas d’Alain Fonteneau, agent d’entretien. Pourtant, l’homme de 55 ans travaille à 30 kilomètres de son domicile.

Un véritable parcours du combattant entre le 15e arrondissement de Paris et chez lui, à La Verrière dans les Yvelines. BFMTV l’a suivi lundi. S’il a pu prendre un bus de nuit pour se rendre à son travail au petit matin, un seul train est disponible pour le retour, et il part dans cinq heures. “Je cours le marathon donc 30 ou 35 kilomètres en marchant, ce n’est pas très épuisant”, explique-t-il.

Son employeur lui a pourtant proposé de rester chez lui devant ces circonstances exceptionnelles. Mais Alain a refusé. “J’aime bien marcher, c’est un plaisir”, confie l’homme de ménage. Sa marche aura duré plus de cinq heures. Loin d’être excédé par son périple, il compte rentrer chez lui à pied tant que la grève se poursuit.