Plein écran
Laurent Michaux © Actu.fr

Belge et totalement addict à la Bretagne, il roule avec une plaque “Breizh”

Laurent Michaux, originaire de Manage, est un amoureux inconditionnel de la région française.

Son attachement pour la Bretagne a suscité la curiosité des médias français. Grâce à la législation belge, il a pu changer sa plaque d’immatriculation en mettant le mot “Breizh” (nom breton qui désigne la Bretagne). Sa voiture Audi Q5 est donc immatriculée de façon plutôt originale. “Mon choix a été vite fait. Dès que j’ai changé ma voiture il y a deux mois je me suis dépêché de l’immatriculer pour que le mot Breizh ne soit pas pris”, raconte-t-il à Actu.fr.

“Plus personne ne pourra avoir la même. Cette plaque est l’occasion d’afficher mon amour et mon attachement pour la Bretagne”, poursuit celui qui a donc dépensé 1.000 euros pour une telle décision.

Laurent travaille dans la bâche d’extérieur/intérieur et décorative depuis son atelier L.M. Bâche à Nivelles. Dès que possible, il se rend en Bretagne depuis son enfance. Son amour pour la région est également visible sur sa peau: il s’est fait tatouer un Triskell à l’intérieur du poignet droit. Son prochain projet? Quitter la Belgique pour s’installer dans ce coin.

  1. Un policier de Charleroi échange une arme contre de la cocaïne
    Mise à jour

    Un policier de Charleroi échange une arme contre de la cocaïne

    Un policier de la zone de police de Charleroi, membre du Groupe de Sécurisation et d’Appui (GSA), a fourni une arme à un dealer en échange de cocaïne, a indiqué mercredi le parquet carolorégien, confirmant une information de la DH. Alors qu’il avait été libéré sous conditions par le juge d’instruction, l’homme a été placé sous mandat d’arrêt mercredi pour non-respect d’une de ses conditions, confirme le parquet.