Bien essayé: il se déguise pour passer le permis de conduire à la place de sa mère

Un Brésilien fait la une des réseaux sociaux et des médias locaux depuis un flagrant délit qui amuse le pays. Heitor Schiave, 43 ans, n’a rien trouvé de mieux à faire que de prendre la place de sa mère pour passer l’examen du permis de conduire, auquel elle avait déjà échoué trois fois. Malgré les efforts du fiston, la sexagénaire n’aura pas le précieux sésame...

Plein écran
Au début, l'examinatrice n'y a vu que du feu... © DR

Ongles vernis, chemisier fleuri, longue jupe, sac et mains et rouge à lèvres n’auront pas suffi. Malgré l’accoutrement ad hoc, le fils serviable n’a pas su faire illusion en voulant se faire passer pour la piètre conductrice. La supercherie a rapidement été flairée par le centre d’examen de Porto Velho et le Brésilien a dû répondre de sa tentative de fraude au commissariat. Filmé avant d’embarquer dans le véhicule de police, il a fait la une des journaux locaux et nationaux.

“Et puis, il a parlé...”

L’examinatrice, Aline Mendonça, explique: “Au tout début, je n’y ai vu que du feu. Il était mon sixième candidat du jour et j’étais moins attentive”. Mais au moment où Heitor Schiave a dû s’adresser à elle, en tentant cependant d’imiter une voix de femme, le plan a pris l’eau. “Son timbre étrangement aigu m’a interpellée et ses grandes mains ne collaient pas non plus avec le reste. Ce devait être un homme, même s'il s’efforçait de se faire discret et que son maquillage était bien réussi”, explique-t-elle. 

Aline Mendonça lui a alors demandé de présenter sa pièce d’identité. “Sur la photo, ce n’était de toute évidence pas la personne qui se trouvait à côté de moi au volant de la voiture. J’ai évidemment contacté la police, car c’est un délit. La barre est très haut pour réussir le permis de conduire, et il ne faut pas que les gens commencent à croire qu’on peut nous tromper de la sorte”, résume l’examinatrice, intraitable.

Techniquement, la manœuvre fut un échec, mais un véritable succès sur les réseaux sociaux: les internautes se délectent de cette histoire drôle et complimentent le fils culotté: “Il a fait cela par amour pour sa mère, j’en aurais fait autant pour la mienne”, avancent certains. Mais d’autres, plus raisonnables, rappellent qu'il s’agit d'une mise en danger d’autrui, la sexagénaire étant visiblement totalement inapte à la conduite après trois examens pratiques ratés. 

Le quadragénaire devra répondre d’usurpation d’identité. Dans l’attente de son procès, il a été libéré sous caution.