Plein écran
Illustration © epa

Caché dans une voiture, un fuyard se retrouve dans une école de police

"Il était dans le coffre de la voiture d'un employé administratif. Une femme de ménage l'a vu sortir du coffre. Il a escaladé le grillage et a pris la poudre d'escampette", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Ecole nationale de police d'Oissel au sud de Rouen, confirmant une information du quotidien Paris Normandie.

Le fuyard et d'autres hommes avaient été pris en filature dans la nuit de lundi à mardi par la brigade anti-criminalité (BAC) de Cergy après un refus de contrôle routier. Pour échapper à ses poursuivants, l'un des fuyards s'était dissimulé dans le coffre d'un véhicule. Il ignorait que cette voiture appartenait à un employé de l'école de formation de gardiens de la paix et qu'il allait se retrouver au coeur d'une installation policière lorsque ce dernier se rendrait à son travail.

L'alerte a été donnée dans le centre de formation et des élèves policiers ont dû passer aux travaux pratiques pour rechercher l'intrus. C''est un animal qui a mis un terme à la traque interne. "Nous avons constaté grâce à un chien pisteur qu'il avait quitté l'enceinte de l'école", a indiqué le directeur de l'école, le commissaire Dominique Druais.

Selon lui, cette intrusion involontaire n'a pas présenté de risque car toutes les armes utilisées par les élèves sont dans une armurerie bien protégée.

L'ENP d'Oissel est la deuxième école de France de formation initiale et continue pour les gardiens de la paix (900 places). Mardi en début d'après-midi, l'homme n'avait pas été retrouvé.

  1. Des tontons saouls aux demoiselles d’honneur indélicates: il immortalise la réalité des mariages

    Des tontons saouls aux demoisel­les d’honneur indélica­tes: il immortali­se la réalité des mariages

    Les photographes de mariage nous ont habitués aux grands classiques, parfois un rien niais: clichés des signatures, fermeture fébrile de la robe de mariée, émotion du père devant l’autel, marié qui arrose le bouquet de la mariée... Sans compter les innombrables comptes Instagram dédiés aux mariages dans l’air du temps qui font rêver avec leur exemplarité à faire pâlir Pinterest. Mais Ian Weldon n’est pas de ceux-là: le photographe britannique préfère le côté rock ‘n’ roll des coulisses des mariages, surtout quand ils dégénèrent un peu.