Plein écran
Plusieurs milliers de personnes veulent passer la nuit de jeudi à vendredi, annoncée comme extrêmement chaude, dans un frigo de l'enseigne de supermarchés Colruyt. © Photonews

Canicule: des milliers de personnes se donnent rendez-vous dans le frigo de Colruyt

Tous les moyens sont bons pour se rafraîchir.

Vous n’êtes pas sans savoir que la journée de jeudi s’annonce comme l’une des plus chaudes jamais enregistrées en Belgique avec des températures avoisinant les 40 degrés à l’ombre. Pire, le mercure devrait même flirter avec les trente degrés durant la nuit. C'est dans ce contexte bouillant qu’une invitation plutôt insolite a été lancée en Flandre sur Facebook: passer cette nuit torride au frais dans le frigo d’un ou plusieurs supermarché(s) Colruyt.

Pour l’instant, plus de 20.000 personnes ont déjà marqué leur intérêt pour l’idée qui, soyons honnêtes, refait surface à chaque période de canicule. Il n'était cependant plus possible d'accéder à la page de l’événement ce mardi après-midi.

Colruyt: “Aucun problème si vous restez un peu plus longtemps dans nos frigos pendant la journée”

Il n’empêche, elle fait toujours autant rire l’enseigne concernée. Mais comme le rappelle la porte-parole de Colruyt Silja Decock à HLN, les magasins sont fermés la nuit et il n'est pas prévu de les ouvrir exceptionnellement ce jeudi soir. De plus, passer la nuit dans des températures aussi froides est tout à fait déconseillé.

Rien ne vous empêche par contre de vous y rendre en journée. “Nous invitons tout le monde à rester un peu plus longtemps dans nos réfrigérateurs pendant la journée lors de leurs courses. Il n’y a aucun problème avec ça”, souligne la communicante. 

Plein écran
© Photonews/Capture d'écran
  1. Laurent, le prodige belge de 9 ans, quitte l’université: “Ils l’accusaient de plagiat”

    Laurent, le prodige belge de 9 ans, quitte l’université: “Ils l’accusaient de plagiat”

    Laurent Simons, le surdoué belge de neuf ans, interrompt abruptement ses études à l’université de technologie d’Eindhoven. Ses résultats ne sont pas en cause, car le petit garçon avait réussi ses examens haut la main et n’avait plus qu’un projet de fin d’études à remettre pour y obtenir son diplôme. Mais ses parents sont excédés par l’attitude de l’école et ont décidé qu'il quitterait l’établissement immédiatement. Des soupçons de plagiat ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, explique le père à Het Laatste Nieuws.