Plein écran
Lonia Haeger a été sauvée par un homme rencontré sur Tinder. © Instagram

Comment Tinder a sauvé une femme bloquée en pleine tempête

Une jeune Allemande, qui faisait un road-trip sur les routes de montagne norvégiennes avec deux amis, a été piégée par un violent orage de pluie verglaçante. Immobilisée en plein milieu de la route, tout près d’un précipice, elle a été sauvée grâce à Tinder, rapporte le New York Post.

Lonia Haeger, une kite-surfeuse professionnelle se qualifiant d’“aventurière”, traversait une région reculée de Norvège dans un camping-car avec deux amis lorsqu’ils se sont retrouvés bloqués sur les routes d’une montagne par un déluge de pluie verglaçante.

“C’est le moment où vous réalisez que vous êtes impuissant face à Dame Nature”, a-t-elle écrit à propos de l’incident sur Instagram, admettant qu’elle était terrifiée à l’idée de glisser sur la montagne ou d’être heurtée par une autre voiture.

Apprenant que les secours étaient trop loin pour les aider rapidement, un de ses amis a l’idée d'installer Tinder, une application de rencontre basée sur la localisation pour rechercher un célibataire proche et potentiellement utile.

Un homme débarque avec un bulldozer

“Alors qu’il était assis dans le camping-car, craignant qu’à chaque seconde la voiture ne glisse en bas de la montagne ou qu’une voiture percute le camping-car à cause de la chaussée glissante, mon ami a eu l’idée étrange, mais en fait géniale de créer un compte Tinder”, a écrit Lonia Haeger sur Instagram.

Peu de temps après avoir établi le profil, elle “matche” avec un homme du coin. Prénommé Stian Lauluten, le célibataire débarque cinq minutes plus tard avec un bulldozer. Il aide donc les trois amis à se dégager de cette situation en créant un passage sûr au milieu de la glace. “Nous l’avons suivi jusqu’à un parking et le jour suivant notre héros nous a fixé des clous sur les pneus”, a-t-elle indiqué.

Après avoir remercié leur sauveur, la jeune femme et ses amis ont donc pu poursuivre leur route en toute sécurité. 

  1. Un policier de Charleroi échange une arme contre de la cocaïne
    Mise à jour

    Un policier de Charleroi échange une arme contre de la cocaïne

    Un policier de la zone de police de Charleroi, membre du Groupe de Sécurisation et d’Appui (GSA), a fourni une arme à un dealer en échange de cocaïne, a indiqué mercredi le parquet carolorégien, confirmant une information de la DH. Alors qu’il avait été libéré sous conditions par le juge d’instruction, l’homme a été placé sous mandat d’arrêt mercredi pour non-respect d’une de ses conditions, confirme le parquet.